Rechercher

Un policier condamné à 4 ans et demi de prison pour viol par tromperie

Un policier a abusé de six femmes en prétendant à tort qu'il était un haut fonctionnaire d'une unité d'infiltration et en leur offrant des emplois et de l'argent

Photo d'illustration d'une personne menottée. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Photo d'illustration d'une personne menottée. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Un policier a été condamné pour avoir violé six femmes en les trompant avec de fausses promesses de postes dans une unité d’infiltration, a annoncé jeudi le département des affaires internes du ministère de la Justice.

Selon l’accord conclu, Itzik Zrihan devra purger une peine de 4 ans et demi de prison et dédommager les victimes pour un montant total de 174 000 shekels (environ 47 000 euros), selon un communiqué du département des enquêtes internes de la police.

Il a été reconnu coupable par le tribunal du district central de Lod de viol par tromperie et de diverses accusations de fraude.

Selon l’acte d’accusation, Zrihan a menti en disant aux femmes qu’il n’était pas marié et qu’il occupait un poste élevé dans une unité d’infiltration, leur offrant des postes dans l’unité et promettant un salaire élevé et d’autres avantages.

Zrihan aurait dit aux femmes qu’elles devraient avoir des relations sexuelles avec des criminels présumés dans le cadre de leur travail dans l’unité d’infiltration, et qu’elles devraient suivre une formation qui incluait des rapports sexuels avec lui.

« L’accusé a exercé un contrôle sur leur vie, les a effrayées et humiliées », indique l’acte d’accusation.

L’acte d’accusation allègue également que Zrihan a contacté d’autres femmes sur Facebook et leur a proposé des postes dans l’unité de police.

Le procureur principal chargé de l’affaire a salué la peine infligée à Zrihan comme « significative ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...