Rechercher

Un policier poignardé à la Porte de Damas à Jérusalem ; le terroriste neutralisé

L'assaillant est un résident de Ramallah de 19 ans qui est entré illégalement en Israël, selon la police

Des policiers sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche à la Porte de Damas de Jérusalem, le 8 mai 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des policiers sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche à la Porte de Damas de Jérusalem, le 8 mai 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un policier israélien a été poignardé dimanche soir près de la Vieille ville de Jérusalem. Il a été modérément blessé. L’attaquant a été « neutralisé » par les forces israéliennes a indiqué la police dans un communiqué.

L’officier a été évacué vers un hôpital, selon la même source, alors que des médecins ont indiqué que l’assaillant n’était pas mort.

Il s’agit d’un résident de Ramallah de 19 ans qui est entré illégalement en Israël, selon la police.

Il a éveillé les soupçons des agents à l’extérieur de la Vieille Ville et ils l’ont écarté pour un interrogatoire plus poussé. À ce moment-là, il s’est jeté sur l’un des officiers et l’a poignardé avant que les autres policiers présents au poste de contrôle n’ouvrent le feu pour le neutraliser.

D’autres officiers présents sur les lieux ont tiré sur l’homme, selon la police. Il était dans un état critique et a été emmené à l’hôpital Hadassah d’Ein Karem pour une prise en charge médicale supplémentaire.

L’agresseur a été désigné comme étant Nadheer Marzouq, 20 ans, de la ville de Abwein, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, selon son avocat Khaldoun Najm.

« Il est dans un état critique. Il est placé sous respiration artificielle dans un coma artificiel et sa vie est en grand danger », a déclaré Najm lors d’un appel téléphonique.

Najm a accusé la police de s’être concentrée sur le traitement de l’officier blessé et d’avoir « laissé [Marzouq] se vider de son sang ».

La police a déclaré que le suspect portait un deuxième couteau.

Photo de la police montrant les couteaux portés par un terroriste palestinien près de la porte de Damas à Jérusalem, le 8 mai 2022. (Crédit : Police israélienne)

« Les policiers ont agi courageusement en interpellant une personne qui avait éveillé leurs soupçons, et ont ainsi efficacement empêché que des civils innocents soient blessés », a déclaré la police israélienne dans un communiqué.

En réponse, les agents ont fermé la zone et les autres entrées de la vieille ville.

L’attaque est survenue quelques heures après l’arrestation de deux Palestiniens pour une attaque terroriste mortelle la semaine dernière dans la ville d’Elad.

Les tensions se sont fortement accrues entre Israël et les Palestiniens ces derniers mois, sur fond d’attaques terroristes répétées en Israël et en Cisjordanie, qui ont fait 19 morts.

L’armée israélienne a intensifié ses activités en Cisjordanie afin de tenter de réprimer la spirale de la violence. Les raids qui ont suivi ont déclenché des affrontements qui ont fait au moins 27 morts parmi les Palestiniens depuis la mi-mars. Nombre d’entre eux ont pris part aux affrontements, tandis que d’autres semblent avoir été des civils.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...