Un rabbin « bien connu » accusé par 2 femmes de tripotage est arrêté par la police
Rechercher

Un rabbin « bien connu » accusé par 2 femmes de tripotage est arrêté par la police

Un éminent chef religieux du sud du pays est soupçonné d'inconduite sexuelle envers des femmes qui lui avaient demandé conseil

Une militante de la campagne en ligne #MeToo contre les abus et le harcèlement sexuels qui a débuté en octobre 2017 après que des allégations d'abus sexuels ont été portées contre l'ancien magnat de Hollywood Harvey Weinstein. (nito100/Getty Images/iStock)
Une militante de la campagne en ligne #MeToo contre les abus et le harcèlement sexuels qui a débuté en octobre 2017 après que des allégations d'abus sexuels ont été portées contre l'ancien magnat de Hollywood Harvey Weinstein. (nito100/Getty Images/iStock)

La police a convoqué un rabbin bien connu du sud du pays pour un interrogatoire après que deux femmes se sont plaintes qu’il les avait tripotées lors d’une consultation.

Une des femmes a déposé une plainte auprès de la police jeudi. Le lendemain, après avoir vu la plainte diffusée aux informations, une deuxième femme s’est présentée et a déposé une plainte. La seconde femme a déclaré aux officiers qu’elle connaissait au moins deux autres personnes qui avaient été victimes d’un comportement inapproprié de la part du rabbin.

L’identité de toutes les parties est cachée pour le moment pendant l’examen de l’affaire. La semaine dernière, la Douzième chaîne a déclaré que le rabbin était « très connu ».

Le rabbin a été interrogé lundi au commissariat de police de Beer Sheva, où les enquêteurs prévoient d’organiser une confrontation entre lui et les plaignantes dans le cadre de l’enquête, a rapporté la Douzième chaîne.

Vue illustrative de Beer Sheva. (Wikipedia/Moshe David Pikiwiki Israel/CC BY)

La première femme à se plaindre avait récemment rencontré le rabbin pour lui demander conseil et recevoir sa bénédiction. Selon sa plainte à la police, lors de la rencontre, il lui a demandé de soulever sa chemise et son soutien-gorge pour qu’il puisse l’examiner.

La femme, un médecin, a dit qu’elle ne comprenait pas pourquoi il avait besoin de l’examiner.

Il lui a ensuite touché la poitrine et l’estomac. Elle a dit qu’il lui avait alors dit qu’il comprenait pourquoi son mari l’aimait et que ses seins étaient parfaits.

Elle a dit aux officiers qu’elle souffrait de nausées et d’une « insupportable humiliation » à cause de l’incident.

La plainte de la deuxième femme raconte une histoire similaire où le rabbin a demandé à une femme qui venait pour une consultation d’enlever son chemisier.

Il s’agit de la deuxième enquête en deux mois sur des allégations d’inconduite sexuelle de la part d’un rabbin. En juillet, la police a arrêté un rabbin soupçonné de délits sexuels envers ses étudiants de sexe masculin. Plusieurs des assistants du rabbin ont également été brièvement placés en détention dans le cadre de l’enquête, qui est toujours en cours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...