Un rabbin de Safed condamné à 7,5 ans de prison pour agressions sexuelles
Rechercher

Un rabbin de Safed condamné à 7,5 ans de prison pour agressions sexuelles

Ezra Sheinberg, ex-directeur de Yeshiva, a avoué avoir utilisé sa position de chef spirituel pour abuser de 8 femmes

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le rabbin Ezra Sheinberg est traduit en justice devant le tribunal de première instance de Kiryat Shmona le 2 juillet 2015. (Bâle Awidat/Flash90)
Le rabbin Ezra Sheinberg est traduit en justice devant le tribunal de première instance de Kiryat Shmona le 2 juillet 2015. (Bâle Awidat/Flash90)

Un rabbin renommé et dirigeant de yeshiva de la ville de Safed, dans le nord du pays, a été condamné mardi à sept ans et demi de prison pour avoir commis une série de viols contre huit femmes, y compris de multiples chefs d’accusation d’agression sexuelle.

Le rabbin Ezra Sheinberg, 49 ans, a été condamné en juillet dernier au tribunal de district de Nazareth dans le cadre d’un accord de plaidoyer pour une série de crimes commis contre des femmes qui lui avaient demandé conseil et assistance.

Les actes d’accusations n’ont pas été rendus publics par le tribunal. La procédure pénale faisait l’objet d’une ordonnance de non-publication, en raison du « caractère flagrant » des crimes et afin de protéger la vie privée des victimes.

L’accusation avait initialement exigé que l’ancien chef de la yeshiva Orot HaAri reçoive une peine d’emprisonnement minimale de neuf ans après sa condamnation. Mais la défense a fourni des « preuves significatives qui ont contribué à discréditer certaines des accusations », selon une déclaration du ministère de la Justice de mardi, ce qui a incité les deux parties à accepter la négociation de plaidoyer après l’abandon de plusieurs accusations de viol.

En réponse à la condamnation, Sara Markovich, qui représentait trois des victimes, a déclaré qu’elles étaient « satisfaites » de la décision, bien qu’elles aient demandé une peine plus sévère.

« Dans l’ensemble, nous sommes satisfaites que ce criminel qui se dit rabbin ne soit pas à l’abri des sanctions prévues par la loi et qu’il va passer de nombreuses années en prison », a déclaré Markovich. « Cet homme a abusé de la confiance de ces femmes de la manière la plus infâme possible et les a profondément traumatisées, certaines étaient membres de sa propre communauté. »

Au total, 14 femmes ont porté des accusations contre Sheinberg devant une équipe d’enquête spéciale et la police soupçonne que de nombreuses autres victimes ont eu peur de se manifester. Les victimes étaient toutes des femmes pratiquantes qui étaient venues chez le rabbin pour obtenir des conseils ou de l’aide sur diverses questions, y compris sur des questions de santé.

Le rabbin Ezra Sheinberg, soupçonné d’abus sexuel contre plusieurs femmes, entre dans la salle d’audience du tribunal de Kiryat Shmona le 8 juillet 2015. (Bâle Awidat/Flash90)

Sheinberg avait été un Kabbaliste populaire et une figure respectée dans la communauté nationale-religieuse d’Israël et auteur de plusieurs livres sur les principes de la Torah.

Il a été arrêté le 1er juillet 2015, alors qu’il tentait de fuir le pays suite aux accusations qui étaient portées contre lui. Il est en prison depuis lors.

Selon les procureurs de l’époque, Sheinberg se servait de sa position de prestige et de sa réputation en tant que mystique reconnu pour attirer et profiter des femmes qui s’adressaient à lui pour obtenir des conseils religieux et des bénédictions en matière de fécondité lorsqu’elles luttaient pour avoir un enfant.

Ils ont déclaré que les victimes partageaient un certain nombre de points communs : il s’agissait de jeunes religieuses dont les maris, dans la plupart des cas, étaient les étudiants de Sheinberg à la yéshiva.

Une partie de son mode opératoire consistait à convaincre les victimes que lui seul pouvait apporter une solution à leurs problèmes, par un traitement qu’il appelait « relaxation ».

Au cours de ces séances, Sheinberg obtenait de manière abusive le consentement de ses victimes à se livrer à des actes sexuels, ont déclaré les procureurs, ajoutant que l’accusé avait recours à des jeunes femmes de bonne foi, qui lui faisaient confiance, pour satisfaire ses désirs sexuels.

Certaines des femmes avaient d’abord contacté un conseil rabbinique pour faire part des accusations. Une équipe de rabbins locaux, dirigée par le grand rabbin de Safed, Shmuel Eliyahu, a commencé à enquêter sur les accusations à la mi-juin 2015, puis les a signalées à la police.

La femme de Sheinberg a dit à Eliyahu qu’elle savait que son mari avait eu des rapports sexuels avec les femmes, mais que le sexe faisait partie de leur thérapie.

Sheinberg a huit enfants et plusieurs petits-enfants.

Le Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...