Un rabbin ultra-orthodoxe refuse de marier le fils de Liberman
Rechercher

Un rabbin ultra-orthodoxe refuse de marier le fils de Liberman

Sur fond de querelle politique, le rabbin Baruch Dov Diskin a refusé de marier Amos Liberman en raison des inimitiés de son père avec la communauté religieuse

Avigdor Liberman et son fils Amos cuisinent aux côtés d'un chef lors d'un festival gastronomique à Jérusalem, le 29 mars 2011 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Avigdor Liberman et son fils Amos cuisinent aux côtés d'un chef lors d'un festival gastronomique à Jérusalem, le 29 mars 2011 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un rabbin ultra-orthodoxe a refusé de procéder au mariage du fils d’Avigdor Liberman, dirigeant de la formation Yisrael Beytenu, en raison de l’animosité affichée par ce dernier à l’égard de la communauté ultra-orthodoxe.

Le rabbin Baruch Dov Diskin a refusé de marier Amos Liberman, lui-même ultra-orthodoxe et ancien camarade d’études de Diskin à Bnei Brak où les deux hommes étaient devenus des proches, a fait savoir mercredi la Douzième chaîne.

« Liberman est devenu un ennemi de la communauté ultra-orthodoxe et le rabbin n’a pas voulu le rencontrer », a dit l’un des associés du rabbin.

« Amos n’est pas coupable mais le rabbin est une personnalité bien connue au sein de la communauté et s’il participe à ce mariage, cela pourrait être considéré comme une forme de familiarité ou de soutien apporté à un ennemi. C’est le problème partout où se rend Yvette », a-t-il expliqué, utilisant un surnom de Liberman.

Au lieu de Diskin, c’est le rabbin David Grossman, qui avait officié lors du mariage de Bar Rafaeli, qui a été en charge de la cérémonie de jeudi.

Amos Liberman aurait, selon des informations, désiré que hommes et femmes soient séparés lors du mariage alors que son père préférait une séparation partielle, de manière à ce que la cérémonie n’ait pas un caractère ultra-orthodoxe. On ignore quelle option a été finalement choisie.

Le bureau de Liberman a répondu aux informations en amont de la cérémonie, clamant que « le mariage sera Juif et non-ultra-orthodoxe en cela qu’il y aura des rabbins et des invités laïcs et religieux ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...