Rechercher

Un revendeur d’objets nazis condamné en appel à Rouen

Les enquêteurs, intervenus à la suite d'un signalement du CRIF, avaient relevé 21 000 photos d'objets du IIIe Reich sur un site internet qui propose à la vente d'objets de guerre

Illustration : Le logo en forme de croix gammée d'un groupe néonazi trouvé sur les portes d'entrée de l'Emmy Monash Aged Care dans le sud-est de Melbourne, en Australie, en janvier 2019. (Crédit: Commission anti-diffamation)
Illustration : Le logo en forme de croix gammée d'un groupe néonazi trouvé sur les portes d'entrée de l'Emmy Monash Aged Care dans le sud-est de Melbourne, en Australie, en janvier 2019. (Crédit: Commission anti-diffamation)

Un revendeur d’antiquités militaires, qui avait mis en vente des objets du IIIe Reich, relaxé en première instance, a été condamné mercredi à une amende par la cour d’appel de Rouen, a-t-on appris auprès de l’avocat général.

« La cour d’appel de Rouen a infirmé après un premier jugement de relaxe sur lequel le parquet a fait appel au nom du parquet général. Le prévenu a été condamné à une amende de 1 500 euros avec sursis », a déclaré à un correspondant de l’AFP Philippe Coindeau, avocat général à la cour d’appel de Rouen.

En septembre 2021, le prévenu avait été relaxé. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) avait alors réagi en estimant qu’il s’agissait d’ « un très mauvais signal envoyé par le tribunal de police ».

Les enquêteurs, intervenus à la suite d’un signalement du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), avaient relevé 21 000 photos d’objets du IIIe Reich sur un site internet qui propose à la vente des objets de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

« La loi n’interdit pas la vente d’objets historiques se rapportant au IIIe Reich. Il est en revanche interdit d’exhiber les emblèmes et les insignes du IIIe Reich », avait dit Mme Anne-Sophie Tondeux pour le ministère public lors du procès en première instance en juin 2021.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...