Un sans-abri qui s’est immolé à Jérusalem succombe à ses blessures
Rechercher

Un sans-abri qui s’est immolé à Jérusalem succombe à ses blessures

L'hôpital a déclaré que le patient a été traité pour des brûlures graves dans une unité de soins intensifs ; les circonstances et le motif de l'auto-immolation ne sont pas connus

Des policiers dans un parc, à Jérusalem, le 24 juillet 2013. Illustration. (Crédit : Zuzana Janku/Flash90)
Des policiers dans un parc, à Jérusalem, le 24 juillet 2013. Illustration. (Crédit : Zuzana Janku/Flash90)

Un homme handicapé, qui s’est immolé il y a deux jours dans un parc situé dans le centre de Jérusalem, a succombé à ses blessures dans la nuit de mardi.

L’hôpital Hadassah Ein Kerem a annoncé sa mort dans un communiqué et a déclaré que le patient « avait des brûlures graves et étendues sur le corps et a été traité ces derniers jours à l’unité des soins intensifs ».

La chaîne d’information Hadashot TV a rapporté que la police avait identifié l’homme comme étant Yaakov Volk seulement après avoir contacté des parents éloignés.

Lundi, Volk s’est aspergé de liquide inflammable près de Liberty Bell Park dans la capitale avant de s’immoler.

Les passants ont aidé à éteindre les flammes et ont alerté les services d’urgence, qui l’ont transporté à l’hôpital dans un état critique.

Volk n’avait pas de papiers sur lui lorsqu’on l’a amené à l’hôpital et la police a eu des difficultés pour l’identifier.

Son mobile et les circonstances de l’incident ne sont pas encore connus.

Volk, qui était amputé d’une jambe, serait un sans-abri du quartier qui avait passé du temps dans un foyer pour personnes souffrant de problèmes psychologiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...