Rechercher

Un sénateur américain appelle à assassiner Poutine

Le sénateur Lindsay Graham a également déposé une résolution au Sénat américain condamnant les exactions de Poutine, qualifiées de "crimes de guerre" et "contre l'humanité"

Le président russe Vladimir Poutine préside une réunion du Conseil de sécurité par vidéoconférence à la résidence Novo-Ogaryovo à l'extérieur de Moscou, en Russie, le jeudi 3 mars 2022. (Crédit : Andrei Gorshkov, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)
Le président russe Vladimir Poutine préside une réunion du Conseil de sécurité par vidéoconférence à la résidence Novo-Ogaryovo à l'extérieur de Moscou, en Russie, le jeudi 3 mars 2022. (Crédit : Andrei Gorshkov, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

Le sénateur américain Lindsey Graham a appelé jeudi « quelqu’un en Russie » à assassiner le président Vladimir Poutine pour rendre « un grand service » à la Russie et au reste du monde.

« Quelqu’un en Russie doit mettre les pieds dans le plat (…) et se débarrasser de ce type », a affirmé le sénateur républicain lors d’une émission télévisée. Il a ensuite enfoncé le clou dans une série de tweets, ajoutant que « les seuls qui peuvent arranger ça, ce sont les Russes ».

« Y a-t-il un Brutus en Russie ? », s’est interrogé M. Graham, en évoquant l’un des assassins de l’empereur romain Jules César.

Il s’est également demandé s’il existait au sein de l’armée russe « un colonel Stauffenberg, mais en plus efficace », en se référant à l’officier allemand Claus von Stauffenberg, auteur d’un attentat à bombe manqué contre Adolf Hitler en 1944. « Vous rendriez un grand service à votre pays et au reste du monde », a-t-il ajouté.

Lindsey Graham, qui était un proche allié de l’ex-président Donald Trump, a présenté vendredi au Sénat une résolution condamnant le président russe et ses chefs militaires les accusant de commettre des « crimes de guerre » et des « crimes contre l’humanité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...