Un singe espiègle s’échappe d’une ferme libanaise et entre en Israël
Rechercher

Un singe espiègle s’échappe d’une ferme libanaise et entre en Israël

Le singe vert goûte à la liberté après avoir fui une ferme gérée par une nonne française près de Bint Jbeil et être entré en Israël, où il continue d'échapper à sa capture

Un siège, s'étant évadé d'une ferme libanaise et ayant franchi la frontière israélienne,croise un chien médusé dans une bergerie, le 26 2019. (Crédit : capture écran/Twitter)
Un siège, s'étant évadé d'une ferme libanaise et ayant franchi la frontière israélienne,croise un chien médusé dans une bergerie, le 26 2019. (Crédit : capture écran/Twitter)

Un primate espiègle fait grimacer les habitants de chaque côté de la frontière israélo-libanaise.

D’après des informations rapportées par les médias libanais et la chaîne israélienne Kan, le singe s’est échappé d’une ferme gérée par une nonne française dans le village de Qouzah, près de Bint Jbeil, dans le sud du Liban, avant d’entrer en Terre sainte, où il était toujours en liberté mercredi soir.

En début de semaine, il avait été repéré dans les localités israéliennes de Zar’it, Shtula et la commune druze de Hurfeish, laquelle se trouve à 11,26 kilomètres de Qouzah.

La ferme de Beatrice Maugerin est décrite comme un refuge sûr pour les musulmans, les chrétiens et les juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...