Rechercher

Un soldat de Tsahal inculpé pour avoir volé le portable et l’argent de Palestiniens

L'armée dit que le soldat a vendu le téléphone volé pendant un raid à Beit Ummar à un tiers et a effacé la correspondance avec l'acheteur de son propre téléphone

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : Un soldat israélien en train d'opérer dans le village de Teqoa, en Cisjordanie, le 21 juin 2022. (Crédit : armée israélienne)
Illustration : Un soldat israélien en train d'opérer dans le village de Teqoa, en Cisjordanie, le 21 juin 2022. (Crédit : armée israélienne)

Un soldat israélien a été inculpé pour avoir pillé des Palestiniens lors d’un récent raid en Cisjordanie, a déclaré jeudi l’armée israélienne.

Le soldat, dont l’identité n’a pas été publiée, a été arrêté au début du mois car il était soupçonné d’avoir volé un téléphone portable et une somme d’argent à deux Palestiniens lors d’une opération d’arrestation dans la ville de Beit Ummar, près d’Hébron.

Selon l’armée, le soldat a ensuite vendu le téléphone portable à un tiers, qui ne savait pas initialement qu’il avait été volé.

« Une fois que le prévenu a appris que l’acheteur avait compris qu’il s’agissait d’un téléphone volé et qu’il ait demandé à le rendre, le prévenu a supprimé la correspondance entre lui et l’acheteur de son téléphone portable », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Suite à l’acte d’accusation de mercredi, qui comprenait des accusations de pillage, de falsification de preuves et de conduite indigne d’un soldat, sa détention a été prolongée jusqu’à mardi.

« L’armée prennent très au sérieux les actes attribués au soldat et adoptera une position ferme à l’encontre des personnes impliquées dans de tels actes », a déclaré Tsahal.

Les forces de sécurité israéliennes ont intensifié leurs opérations en Cisjordanie, à la suite d’une vague meurtrière d’attaques terroristes qui ont fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai. Au cours de raids menés en Cisjordanie pendant la nuit, les forces de sécurité ont arrêté 12 Palestiniens recherchés, a indiqué l’armée israélienne jeudi matin.

Bien que rares, plusieurs incidents de pillage ont été rendus publics dans l’armée israélienne ces dernières années.

En 2018, deux soldats de Tsahal ont été inculpés pour avoir prétendument volé de l’argent à des Palestiniens à un poste de contrôle au nord de Jérusalem, et en 2015, trois soldats ont été inculpés pour avoir pillé les maisons de civils palestiniens dans la bande de Gaza pendant la guerre de 2014 entre Israël et le groupe terroriste Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...