Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Un soldat israélien tué lors d’une attaque du Hezbollah

Le groupe terroriste a revendiqué le tir de missile et de mortier mercredi près de Malkia, qui a coûté la vie au sergent-chef Haim Sabach, 20 ans

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le sergent-chef Haim Sabach, qui a été tué lors d'une attaque du Hezbollah contre un poste de l'armée près de la communauté de Malkia, dans le nord du pays, le 8 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
Le sergent-chef Haim Sabach, qui a été tué lors d'une attaque du Hezbollah contre un poste de l'armée près de la communauté de Malkia, dans le nord du pays, le 8 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)

Un soldat israélien a été tué lors d’une attaque au mortier et au missile revendiquée par le groupe terroriste libanais chiite Hezbollah contre une position de l’armée dans la région de la communauté de Malkia, au nord du pays, mercredi, a annoncé l’armée israélienne jeudi.

Le soldat tué est le sergent-chef Haim Sabach, 20 ans, de la 869e unité de collecte de renseignements de combat du Corps de défense des frontières, originaire de Holon.

Un autre soldat a été légèrement blessé dans l’attaque, a ajouté Tsahal.

Le groupe terroriste du Hezbollah a revendiqué le lancement de missiles guidés antichars et de mortiers depuis le Liban sur des positions de l’armée israélienne dans la région de Malkia.

En réponse à cette attaque, l’armée israélienne a déclaré avoir mené plusieurs vagues de frappes contre les positions du Hezbollah dans le sud du Liban.

Mercredi, le Hezbollah a annoncé la mort de deux de ses membres, et le Jihad islamique palestinien a annoncé la mort de trois de ses membres lors de frappes israéliennes dans le sud du Liban.

Depuis le lendemain des attaques barbares de son allié du Hamas, les forces dirigées par le Hezbollah ont attaqué presque quotidiennement des communautés israéliennes et des postes militaires le long de la frontière, le groupe affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza pendant la guerre qui s’y déroule.

Jusqu’à présent, les escarmouches à la frontière ont causé la mort de neuf civils du côté israélien, ainsi que celle de 14 soldats et réservistes de l’armée israélienne. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Le Hezbollah a nommé 291 membres qui ont été tués par Israël au cours des accrochages en cours, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 56 autres agents d’autres groupes terroristes, un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, ont été tués.

Israël a menacé d’entrer en guerre pour forcer le Hezbollah à s’éloigner de la frontière s’il ne se retire pas et continue de menacer les communautés du nord, d’où quelque 70 000 personnes ont été évacuées pour éviter les combats.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.