Rechercher

Un squatteur de la plage d’Herzliya menacé d’expulsion, 50 ans après son arrivée

Nissim Kahlon a taillé sa maison dans les falaises à partir de 1973 ; selon le ministère de la Protection de l'environnement, sa maison est illégale et menace le littoral

  • La maison de Nissim Kahlon, taillée dans les falaises de grès, surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    La maison de Nissim Kahlon, taillée dans les falaises de grès, surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Nissim Kahlon dans sa maison taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Nissim Kahlon dans sa maison taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Nissim Kahlon dans sa maison taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Nissim Kahlon dans sa maison taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Un mur en mosaïques dans la maison de Nissim Kahlon taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Un mur en mosaïques dans la maison de Nissim Kahlon taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Une bénédiction dans la maison de Nissim Kahlon taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Une bénédiction dans la maison de Nissim Kahlon taillée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Nissim Kahlon dans sa maison creusée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Nissim Kahlon dans sa maison creusée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Nissim Kahlon dans sa maison creusée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Nissim Kahlon dans sa maison creusée dans les falaises de grès surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Voilà 50 ans que Nissim Kahlon, 77 ans, a transformé une minuscule grotte de la plage d’Herzliya en un large labyrinthe où il a établi domicile.

Création artistique unique visitée par les curieux, elle contraste largement avec les maisons de luxe des alentours, et le gouvernement israélien veut aujourd’hui expulser son maitre d’œuvre.

Le ministère de la Protection de l’environnement lui a ainsi délivré un avis d’expulsion, selon lequel la structure serait non seulement illégale, mais qu’elle menaçait aussi le littoral.

Au fil du temps, ce qui n’était au départ qu’un simple trou dans la roche s’est transformé en une véritable caverne d’Ali Baba remplie d’œuvres en mosaïques, que Kahlon fabrique à partir de carreaux de toutes les couleurs récupérés dans des bennes à ordures de Tel Aviv.

Sa maison, construite sans permis, dispose d’un réseau de plomberie, d’une ligne téléphonique et de l’éclairage électrique dans ses nombreuses pièces, et Kahlon insiste sur le fait que sa construction est solide et ne craint rien.

La maison de Nissim Kahlon, creusée dans les falaises de grès, surplombant la mer Méditerranée à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Il indique que, s’il avait déjà reçu un ordre de démolition en 1974, celui-ci n’a jamais été exécuté.

Depuis, dit-il, il n’a jamais entendu d’opposition à son installation de la part des autorités jusqu’à l’année dernière. L’expulsion se trouve actuellement suspendue jusqu’à la fin du mois afin de lui laisser le temps de faire appel.

Il explique ainsi que les autorités locales ont connecté sa grotte au réseau électrique il y a de cela des décennies, démontrant leur approbation tacite d’alors.

Néanmoins, la mairie a fermé un restaurant en bordure de mer qu’il avait ouvert il y a des années.

Selon les autorités, un site à proximité, ancienne usine du fabricant d’armes Israel Military Industries, représente un risque. L’endroit a été abandonné il y a près de 30 ans après qu’une explosion massive en 1992 a tué deux employés, endommagé des centaines de bâtiments et brisé des fenêtres jusqu’à Tel Aviv. Le mois dernier, un vieil explosif encore présent sur zone a creusé un large cratère dans le sable, non loin de la grotte de Kahlon.

Un cratère massif formé suite à une explosion sur l’ancien site d’Israel Military Industries, non loin de la maison de Nissim Kahlon sur les falaises de grès à Herzliya, le 28 juin 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Un nettoyage à grande échelle n’a pas été effectué depuis l’abandon du site dans les années 1990, malgré des évaluations répétées visant à déterminer l’étendue de la pollution.

Selon le ministère de l’Environnement, le ministère de la Défense et IMI, repris par l’entrepreneur de défense Elbit Systems il y a cinq ans, sont responsables de la sécurité sur le site. Celui-ci, facilement accessible alors que l’accès principal reste grand ouvert, abrite régulièrement des rave parties sauvages.

Le ministère de la Protection de l’environnement a également indiqué que Kahlon avait causé « d’importants dommages à la falaise, mis en danger autrui et réduit le passage au public » au cours des 50 dernières années. La récente explosion n’aurait fait qu’accroitre le risque potentiel pour la falaise.

Le ministère a ainsi accusé la municipalité d’Herzliya et d’autres autorités de ne jamais avoir réglé la situation, et déclaré qu’il tentait de résoudre le problème depuis 2016. La municipalité d’Herzliya aurait trouvé et proposé un autre logement à Kahlon.

De l’autre côté, les proches de Kahlon ont lancé une campagne de financement participatif afin de collecter des fonds pour sa défense.

L’homme compte bien continuer à vivre dans la falaise, et n’hésite d’ailleurs pas à creuser de nouveaux tunnels, élargissant toujours un peu plus son domaine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.