Rechercher

Un supporter de Chelsea condamné à de la prison pour des tweets antisémites

La sentence a été prononcée un jour après que des supporters d'un autre club londonien ont été filmés entonnant des chants antisémites contre un homme ultra-orthodoxe

Illustration : Alvaro Morata, à gauche, et Cesar Azpilicueta de Chelsea soutiennent la campagne Dites non à l'antisémitisme au Chelsea Training Ground à Cobham, en Angleterre, le 12 janvier 2018. (Darren Walsh/Chelsea FC via JTA)
Illustration : Alvaro Morata, à gauche, et Cesar Azpilicueta de Chelsea soutiennent la campagne Dites non à l'antisémitisme au Chelsea Training Ground à Cobham, en Angleterre, le 12 janvier 2018. (Darren Walsh/Chelsea FC via JTA)

Un fan de Chelsea qui a posté des tweets antisémites et racistes visant les fans du club de football londonien rival de Tottenham – et notamment des photos d’Auschwitz et un homme faisant un salut nazi – a été emprisonné vendredi pour une durée de huit semaines.

La sentence est intervenue un jour après que des supporters de West Ham, un autre club londonien, ont été filmés en train de scander des chants antisémites à l’encontre d’un homme juif ultra-orthodoxe sur un vol à destination de la Belgique.

Nathan Blagg, 21 ans, qui a déclaré à la police que les tweets étaient « une blague entre copains », a plaidé coupable de sept chefs d’accusation pour l’envoi de messages offensants.

Le juge de district Michael Hamilton a déclaré à Blagg que seule la détention immédiate serait une punition appropriée pour ses tweets « odieux et grossièrement offensants ».

« Très franchement, le contenu de ces messages était méprisable », a-t-il déclaré. « Les références à l’Holocauste et à d’autres sujets ne peuvent en aucun cas être considérées comme des plaisanteries. »

Le procureur David Roberts a déclaré que les tweets concernant l’équipe de Tottenham étaient plus offensants dans le contexte « d’une histoire d’association avec la communauté juive ».

Tottenham compte traditionnellement un grand nombre de supporters au sein de la communauté juive de Londres et certains supporters adverses adressent régulièrement des insultes antisémites aux supporters de l’équipe. Certains supporters de Tottenham s’appellent eux-mêmes la « Yid Army » pour s’approprier le terme et détourner les insultes antisémites.

Blagg, décrit comme un supporter de Chelsea de longue date, avait posté sur Twitter une photo des voies ferrées menant au camp de concentration nazi d’Auschwitz avec le message : « Les Spurs sont en route pour Auschwitz », a indiqué le tribunal correctionnel de Westminster.

Un autre message contenait une fausse image de l’ancien secrétaire à la santé Matt Hancock tenant un micro et prononçant les mêmes mots.

Les tweets de Blagg ont été examinés par l’équipe de sécurité de Chelsea, qui les a transmis à la police, après qu’ils aient été repérés par un fan de West Brom.

Maeve Thornton, qui représente Blagg, a déclaré qu’il avait quitté Twitter et qu’il avait « de profonds remords ».

Chelsea, qui appartient à Roman Abramovich, un milliardaire russe – qui a acquis la citoyenneté israélienne – a lancé plusieurs campagnes pour combattre l’antisémitisme parmi les supporters.

Dans un autre cas d’antisémitisme dans le football, plusieurs fans de West Ham ont été filmés en train de scander une chanson antisémite alors qu’un homme ultra-orthodoxe marchait dans l’allée d’un avion lors d’un vol à destination de la Belgique.

Les fans de West Ham se rendaient en Belgique pour assister à un match d’Europa League contre Genk.

Le club de football a condamné l’incident et a déclaré qu’il bannirait tous les fans qui seraient impliqués.

« West Ham United est consterné par le contenu de la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et condamne le comportement des individus impliqués. Le club est en liaison avec la compagnie aérienne et les autorités compétentes pour identifier ces individus », a indiqué un communiqué du club.

« Nous continuons à être sans équivoque dans notre position – nous avons une approche de tolérance zéro pour toute forme de discrimination. Toute personne identifiée sera bannie du club pour une durée indéterminée. L’égalité, la diversité et l’inclusion sont au cœur de notre club de football et nous n’accueillons pas les individus qui ne partagent pas ces valeurs. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...