Un suspect bédouin tente d’écraser des policiers lors de son arrestation
Rechercher

Un suspect bédouin tente d’écraser des policiers lors de son arrestation

Un résident de Segev Shalom serait l'un des nombreux hommes qui ont été vus en train de tirer en l'air pour se rendre à un mariage, reconnu par la police dans une vidéo

Une voiture conduite par un bédouin soupçonné d'avoir tiré illégalement, et qui a tenté d'échapper à des policiers avant d'être arrêté près de Beersheba le 1er mai 2018.
Une voiture conduite par un bédouin soupçonné d'avoir tiré illégalement, et qui a tenté d'échapper à des policiers avant d'être arrêté près de Beersheba le 1er mai 2018.

La police a arrêté mardi un bédouin soupçonné d’avoir pris part à une fusillade lors d’un mariage avec des fusils d’assaut M16 sur les routes du sud d’Israël.

Cette arrestation s’inscrit dans le cadre de la répression de l’anarchie qui règne dans la communauté bédouine ordonnée la semaine dernière par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, après la sortie d’une vidéo virale montrant la fusillade.

Les images montrent des hommes tirant en l’air à partir de plusieurs véhicules. La vidéo a apparemment été filmée dans la région de la ville bédouine de Segev Shalom, au sud-est de Beer Sheva.

Dans un communiqué, la police israélienne a déclaré qu’elle n’a cessé de déployer des efforts pour localiser et arrêter les suspects apparaissant dans la vidéo.

L’homme, un résident de Segev Shalom âgé d’une vingtaine d’années, a été arrêté près du carrefour Ohalim, près de l’endroit où la vidéo a été filmée.

Quand il a remarqué les officiers, a déclaré la police, « il a commencé à fuir en essayant de les écraser. Plus tard, il a abandonné son véhicule et a tenté de s’échapper à pied. Après une poursuite, il a été arrêté par les officiers et emmené pour interrogatoire à Beer Sheva. »

Dimanche, le gouvernement a donné son approbation initiale à une loi qui rendrait obligatoire une peine de cinq ans de prison pour fusillade illégale, élaborée par le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan et la ministre de la Justice Ayelet Shaked après avoir déterminé que la loi existante ne répondait pas adéquatement à la situation actuelle.

Les sanctions pour de telles infractions sont légères et l’application de la loi est inopérante, avait expliqué M. Erdan.

La députée du parti HaBayit HaYehudi Ayelet Shaked, à gauche, avec Gilad Erdan, du Likud, au parlement israélien, le 16 novembre 2016 (Crédit : (Yonatan Sindel/Flash90)

La nouvelle loi étend la peine maximale pour les tirs illégaux qui mettent des vies en danger à cinq ans de prison, tandis que la peine maximale pour les tirs dans des situations ne mettant pas la vie en danger sera de deux ans.

« Cette augmentation des peines, parallèlement au renforcement de l’application de la loi, est le véritable moyen de traiter le phénomène du ‘sud sauvage’ – là ou ailleurs dans le pays », a déclaré M. Netanyahu aux ministres au début de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem.

« J’attends de la police qu’elle fasse tout ce qui est en son pouvoir pour faire face au phénomène des fusillades dans les secteurs bédouin et arabe », a déclaré M. Erdan.

Shaked a averti qu’Israël « aurait une poigne de fer contre les criminels de toutes sortes et où qu’ils se trouvent. La loi est importante pour redonner un sentiment de sécurité aux citoyens israéliens. »

Le suspect sera traduit devant le tribunal mercredi, et la police a déclaré qu’elle demanderait une prolongation de sa détention provisoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...