Un tag antisémite effacé dans une ville de la Manche
Rechercher

Un tag antisémite effacé dans une ville de la Manche

"Je te tiens par la qippa, tu me tiens par la shoah", pouvait-on lire sur un mur de Cherbourg-en-Cotentin, qui compte 80 000 habitants

Des graffitis antisémites ont été découvert sur les façades des murs des maisons appartenant à des Juifs à West Seattle. le 26 novembre 2018. (Autorisation)
Des graffitis antisémites ont été découvert sur les façades des murs des maisons appartenant à des Juifs à West Seattle. le 26 novembre 2018. (Autorisation)

Ce mercredi 10 avril, un graffiti antisémite a été effacé du mur d’un bâtiment dans la ville de Cherbourg-en-Cotentin, dans le département de la Manche, a rapporté le quotidien local La Manche Libre.

« Je te tiens par la qippa, tu me tiens par la shoah », pouvait-on lire, écrit en noir en grands caractères sur ce mur de l’avenue de Paris, dans le centre de Cherbourg-en-Cotentin. Benoît Arrivé, maire de cette ville de 80 000 habitants, a fermement condamné l’acte sur Twitter.

« J’ai signalé ce tag immonde au Parquet de Cherbourg-en-Cotentin afin que les auteurs soient identifiés et poursuivis. L’antisémitisme n’est pas une opinion mais un délit », a-t-il écrit.

Selon une riveraine, le graffiti aurait été effectué durant le week-end du 6 et 7 avril. En raison des différentes formes d’écriture, il est possible que le méfait ait été commis par plusieurs individus.

Dans des vidéos datant d’il y a quelques années, le comédien français Dieudonné a régulièrement prononcé la phrase « Tu me tiens par la shoah » afin de se moquer du génocide et de sa mémoire.

En 2014 déjà, un graffiti antisémite avait été découvert dans le département, dans la commune avoisinante de Bricquebec. Une étoile de David avait alors été peinte en rouge sur le centre musical de la ville et sur un bâtiment municipal.

En France, 541 actes antisémites ont été recensés en 2018 contre 311 l’année précédente – soit une hausse de 74 % –, selon un rapport publié par le ministère de l’Intérieur le mois dernier.

Les graffitis à caractère antisémite sont ainsi relativement fréquents en France. Ces dernières semaines, des faits similaires ont été rapportés à Lyon, Paris, Albi ou encore Heiligenberg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...