Un tremblement de terre mineur a secoué le sud d’Israël
Rechercher

Un tremblement de terre mineur a secoué le sud d’Israël

Les résidents locaux ont rapporté avoir ressenti une secousse de quelques secondes. Les scientifiques ont déclaré que le séisme n’était pas assez important pour être mesuré

Des élèves israéliens participent à un exercice contre les tremblements de terre dans leur école de Jérusalem, le 21 octobre 2012. (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)
Des élèves israéliens participent à un exercice contre les tremblements de terre dans leur école de Jérusalem, le 21 octobre 2012. (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)

Un très faible tremblement de terre a touché une partie du sud d’Israël, après 7 heures, vendredi matin. Les habitants de la ville d’Arad et des alentours de la mer Morte ont rapporté avoir ressenti des tremblements mineurs.

Le séisme a été si peu important que l’Institut géophysique d’Israël a déclaré qu’il ne pouvait pas même être mesuré sur l’échelle de Richter, a rapporté le site d’informations Ynet.

Les lecteurs de Ynet ont envoyé au site des comptes-rendu du tremblement de terre, expliquant que les secousses avaient duré très peu de temps.

Les effets ont apparemment pu être ressentis jusqu’à Jérusalem, à quelques 37 kilomètres du complexe de la mer Morte d’Ein Gedi.

« J’étais allongé dans mon lit lorsque soudain j’ai senti mon lit tout entier bouger durant plusieurs secondes », a déclaré un habitant de Jérusalem. « Ce n’était pas comme un grondement, mais plutôt comme si le lit partait à la dérive ».

Avant l’incident de vendredi, le dernier séisme en Israël remontait au mois de juillet l’an dernier, lorsqu’une secousse de 4,4 sur l’échelle de Richter avait été ressentie dans tout le pays. Son épicentre se trouvait également dans la zone de la Mer morte.

Israël se trouve le long de la faille afro-syrienne, une déchirure dans la croûte terrestre qui court le long de la frontière séparant Israël et la Jordanie, faisant également partie de la Vallée du grand rift, qui s’étend de la Syrie au Mozambique.

Les experts ont prévenu qu’un tremblement de terre bien plus important pourrait se produire en Israël dans un futur proche et le gouvernement a commencé à financer des projets pour construire des immeubles anti-sismiques.

Le dernier tremblement de terre important à avoir frappé la région s’est produit en 1927 – une secousse sismique de 6,2 sur l’échelle de Richter qui avait tué 500 personnes et en avait blessé 700.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...