Un véhicule de l’armée israélienne visé par des tirs à la frontière égyptienne
Rechercher

Un véhicule de l’armée israélienne visé par des tirs à la frontière égyptienne

Pas de blessés après que trois balles aient atteint le pare-brise ; on ne sait pas encore si l’incident était une attaque délibérée

La frontière israélo-égyptienne, dans le désert du Sinaï. (Crédit : domaine public/Wilson44691/Wikimedia commons)
La frontière israélo-égyptienne, dans le désert du Sinaï. (Crédit : domaine public/Wilson44691/Wikimedia commons)

Un véhicule de l’armée israélienne se déplaçant le long de la frontière avec l’Egypte a été ciblé par des tirs lundi matin. Aucun soldat n’a été blessé.

Le véhicule non blindé a été frappé au pare-brise par trois balles alors qu’il roulait entre Nizana et Mont Harif, en face de la Péninsule du Sinaï de l’Egypte.

L’armée israélienne mène une enquête pour savoir si l’incident était un tir perdu ou une attaque délibérée, expliquait la Deuxième chaîne.

Des hommes armés affiliés à l’Etat Islamique et basés dans le Sinaï attaquent régulièrement les forces de sécurité egyptiennes dans la zone du Sinaï.

En 2013, une barrière de 400 kilomètres a été installée entre Israël et l’Egypte pour un coût estimé à 1,6 milliard de shekels (soit 350 millions d’euros) dans ce qui constitue l’un plus importants projets de construction dans l’histoire d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...