Rechercher

Une agression antisémite à New York inspirée par Kanye West

Un homme de 63 ans a été bousculé par l'arrière à Central Park par un homme qui a crié "Kanye 2024" ; la police est à la recherche d'un suspect qui serait un quadragénaire

Kanye West lors d'un match de basket de la NBA à Los Angeles, le 13 janvier 2020. (Crédit : AP Photo/Mark J. Terrill)
Kanye West lors d'un match de basket de la NBA à Los Angeles, le 13 janvier 2020. (Crédit : AP Photo/Mark J. Terrill)

La police de New York a indiqué samedi qu’elle enquêtait sur une attaque antisémite présumée survenue cette semaine. Un attaquant s’en est pris à un homme de 63 ans dans Central Park, criant un certain nombre de propos antisémites à son encontre et terminant sa diatribe furieuse en scandant « Kanye 2024 » – en référence au rappeur Kanye West – avant de prendre la fuite sur son vélo.

Le Washington Post a fait savoir, samedi, que l’incident avait eu lieu mercredi soir alors que la victime marchait dans Central Park. Un homme d’une quarantaine d’années l’a alors bousculé par derrière, entraînant sa chute au sol. La victime, qui n’a pas été identifiée, a eu une main fracturée et une dent cassée dans cette agression présumée.

Elle a été hospitalisée dans un état stable, a signalé le Post, reprenant les déclarations du département de la police de New York.

La police a déclaré que l’agresseur a tenu « de nombreux propos antisémites », faisant notamment référence à West, connu dorénavant sous le nom de « Ye », dont les tirades antisémites ont atteint leur paroxysme ces dernières semaines et notamment lors d’un entretien accordé au début du mois à Alex Jones, personnalité complotiste de droite, entretien au cours duquel il a rendu hommage à Hitler et déclaré que les nazis « ont fait de bonnes choses ».

Les comptes de West ont aussi été suspendus sur les réseaux sociaux après des menaces anti-juives – il avait notamment juré que « les Juifs subiront la Death con 3 ». Il avait aussi écrit qu’il était la cible de la « mafia médiatique souterraine juive » et que « les Juifs détiennent la voix des Afro-américains ».

Sa dernière suspension de Twitter avait eu lieu quelques semaines après que le nouveau propriétaire du réseau social à l’oiseau bleu, Elon Musk, a personnellement rétabli le compte du rappeur sur la plateforme, à la mi-novembre, tout en le bannissant une nouvelle fois en raison d’une image publiée par « Ye » qui montrait une croix gammée enlacée dans une étoile de David.

L’image postée par Kanye West sur Twitter avant sa suspension, en décembre 2022. (Capture d’écran)

L’interview accordée à Alex Jones avait été organisée environ une semaine après un dîner controversé qui avait réuni l’ex-président des États-Unis, Donald Trump, West et le nationaliste blanc Nick Fuentes à Mar-a-Lago, la résidence de Trump, en Floride – un dîner privé qui a été très critiqué, notamment par les alliés juifs de l’ancien occupant de la Maison Blanche et par d’éminents responsables du parti républicain.

Trump a annoncé, à la mi-novembre, qu’il se présenterait à la présidence en 2004.

West a indiqué, une semaine après, que lui aussi se lancerait dans la course à la Maison Blanche.

Scott Richman, directeur régional de l’ADL (Anti-Defamation League) à New York et dans le New Jersey, a indiqué dans une déclaration faite au Washington Post que l’agression survenue mercredi à Central Park « n’est qu’un nouvel exemple de la façon dont les propos antisémites éhontés de ‘Ye’, des propos qu’il répète encore et encore, peut entraîner des violences et amener des individus à passer à l’acte ».

« Quand des personnalités publiques disposant de plateformes énormes attisent les flammes de l’antisémitisme, les gens font la même chose et ils commencent à croire que c’est normal », a-t-il ajouté.

Le département de la police de New York a annoncé que les agents étaient à la recherche de l’attaquant présumé, dont la trace a été perdue aux environs de Washington Square Park. Le département des crimes de haine a posté, sur Twitter, une image trouvée sur les enregistrements des caméras de surveillance du suspect qui semble porter un chapeau, un pantalon beige, une veste marron et des chaussures de couleur claire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.