Une Anglaise ferme son compte Facebook après la publication d’un post pro-Israël
Rechercher

Une Anglaise ferme son compte Facebook après la publication d’un post pro-Israël

Recevant des messages violents et des commentaires désobligeants, une Londonienne supprime son compte Facebook

Photo de la page d'accueil du réseau social Facebook, le 25 février 2013 
(Crédit : AFP/Archives Karen Bleier)
Photo de la page d'accueil du réseau social Facebook, le 25 février 2013 (Crédit : AFP/Archives Karen Bleier)

Emma Carton, une londonienne de 34 ans, a réalisé son premier voyage en Israël, à l’occasion duquel elle est tombée amoureuse de ce pays et de ses citoyens.

Emma Carton s’est rendue en Israël pour fêter l’anniversaire d’une amie rapporte Ynet.

La londonienne explique ses hésitations à venir visiter Israël : « comme une Anglaise, tout ce que je savais sur Israël c’était à propos des guerres à Gaza. Mais mon amie m’a dit que je serais plus en sécurité en Israël qu’à Londres. J’ai alors décidé d’aller visiter ce pays par moi-même ».

Après 24 heures à Tel Aviv, Emma Carton était déjà sous le charme d’Israël.

Elle explique qu’Israël ne ressemble en rien aux descriptions faites par les médias.

« Tel Aviv est une ville vibrante et libérale, les gens sont gentils, et accueillant comme nulle part ailleurs. Des étrangers m’ont invitée à visiter leur maison. Les Israéliens sont chaleureux, pas agressifs ou mauvais comme les informations les décrivent. »

Emma Carton a alors décidé de partager son expérience positive sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook.

Son post Facebook commence ainsi : « Il y a plusieurs facteurs que je considère pour aimer un endroit : les gens, la nourriture et l’architecture ! Tous ces éléments sont entièrement présents en Israël. »

Dans son post Facebook, elle explique également qu’Israël met tout en oeuvre pour protéger ses citoyens, comme par exemple, avec le dôme de fer.

Selon ses propos, Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient, accorde une importance à la vie sans restriction. Ainsi son gouvernement est prêt à débourser beaucoup d’argent pour protéger ses citoyens. Elle souligne que les israéliens n’attaquent pas mais se défendent des roquettes.

Elle concluT qu’elle se sentait plus en sécurité en Israël, un État considéré en guerre, qu’à Londres. Elle se questionne sur l’influence des médias qui ne ramènent pas une vision objective du pays.

Après la publication de ce post, des réactions violentes se sont manifestées.

Des commentaires dénonçant la politique israélienne comme meurtrière et colonisatrice. Un commentaire déclare : « Tu justifies un État d’apartheid. »

Peu de temps après, Emma Carton a reçu un message de Facebook lui disant que son message était offensif.

Une heure après, elle reçoit un second message avec le même contenu.

Emma Carton, se sentant attaquée, décide alors de fermer son compte Facebook : « Quel genre de réseau social empêche une personne d’avoir un débat ou d’exprimer ses opinions ».

Elle explique qu’elle voulait juste rapporter son amour pour ce pays et ses habitants qu’elle a découvert et qui souffrent d’une image négative. Elle dénonce le manque d’impartialité journalistique autour de ce pays.

« Je retournerai sans aucun doute en Israël, » conclut-elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...