Une appli israélienne pour se sentir chez soi à l’étranger
Rechercher

Une appli israélienne pour se sentir chez soi à l’étranger

Active à New York pour les communautés française et israélienne, l'application veut séduire les francophones en Israël

Capture d'écran du site HomeIs (Crédit; HomeIs)
Capture d'écran du site HomeIs (Crédit; HomeIs)

Homeis a été fondée en février 2017 à New York et à Tel Aviv par Ran Harnevo et Hanan Lashover avec l’objectif de mettre en relation les expatriés, en particulier français et israéliens.

« Nous avons créé Homeis, expliquent les créateurs dans un communiqué, parce que nous savons à quel point l’expérience d’être né à l’étranger est difficile (…) Il y a la ville dans laquelle nous avons choisi de vivre et d’appeler ‘chez nous’, et il y a notre culture, le pays d’où nous venons, que nous appelons aussi ‘chez nous’ « .

Ran Harnevo est parti du constat que les grandes villes à travers le monde contiennent de plus en plus de personnes qui n’y sont pas nées, et ces dernières cherchent naturellement ce sentiment « d’être à la maison », relate le site Recode.

Pourtant, aucune plate-forme ne leur proposait encore de services adaptés, bien que le « sentiment d’être à la maison » soit difficilement commercialisable.

Harnevo pense que ses réseaux seront différents de Facebook ou WhatsApp, « dans la mesure où ils ont pour objectif de connecter des personnes appartenant à une géographie spécifique, et parce qu’ils sont spécialement conçus pour aider les personnes de cet espace à se connecter entre elles, à partager des conseils et des services, ainsi que tout ce dont vous avez besoin pour vous débrouiller, » explique le site.

L’application propose une connexion entre les utilisateurs, un fil d’actualités, des événements « Homeis », des partages de bons plans, un guide, des annonces immobilières, et des offres d’emploi.

L’appli est désormais disponible en Israël à destination des francophones, et a déjà été téléchargée 24 millions de fois sur Google Play.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...