Une campagne de fonds pour venir en aide à Ahmed Dawabsha
Rechercher

Une campagne de fonds pour venir en aide à Ahmed Dawabsha

Ahmed Dawabsha, 4 ans, est le seul rescapé de l’incendie criminel de Duma qui a tué son père, sa mère et son jeune frère

Ahmed Dawabsha, cinq ans, au centre médical Chaim Sheba à Tel Hashomer (Crédit : Eric Cortellessa / Times of Israël)
Ahmed Dawabsha, cinq ans, au centre médical Chaim Sheba à Tel Hashomer (Crédit : Eric Cortellessa / Times of Israël)

Un mouvement populaire a lancé une campagne de fonds pour fournir une assistance immédiate au petit Ahmed Dawabsha, 4 ans, seul rescapé de l’incendie meurtrier de Duma qui a tué le reste de sa famille rapporte Ynet.

Cette campagne organisée par l’association Tag Meir réunit plusieurs organisations ayant pour objectif de lutter contre les crimes raciaux.

L’argent viendra en aide au jeune garçon et à son grand-père Hussein.

Tag Meir a déclaré qu’ « Israël ne sera pas capable de se racheter pour la perte de la famille Dawabsha tant que les meurtriers ne seront pas derrière les barreaux, » avant d’ajouter : « Ahmed et son grand-père ne peuvent attendre plus longtemps que justice soit rendue ».

La campagne de levée de fonds a commencé mercredi dernier et a déjà réuni un cinquième de son objectif, selon Ynet.

Cet argent sera reversé pour venir en aide à l’enfant de diverses manières. Tout d’abord, pour prendre en charge le traitement médical d’Ahmed Dawabsha et de sa future réhabilitation ainsi que pour assister son grand-père.

Cet argent a également vocation à participer à l’éducation d’Ahmed et à envisager son futur.

Enfin, cet argent leur permettra de trouver un nouveau logement.

Le président de Tag Meir, Gadi Gvaryahu, a déclaré : « une large mobilisation du public israélien enverra, à la famille Dawashba, et aux autres minorités de la société israélienne, un message de solidarité et de compassion en respect des valeurs de la Torah ‘Tu aimeras l’étranger comme toi-même, car tu as été étranger en terre d’Egypte’ (Lévitique XIX, 34). »

Le grand-père Hussein Dawashba a tenu à remercier toutes les personnes à l’origine de cette initiative rappelant toutefois que cela ne ramènera pas leur famille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...