Une campagne pub en arabe du Likud présente les élus arabes comme des fainéants
Rechercher

Une campagne pub en arabe du Likud présente les élus arabes comme des fainéants

La vidéo affirme que la Liste arabe unie n'a pas aidé la population, alors que le Likud aurait débloqué 15 milliards de shekels pour le secteur arabe israélien

L'élu de la Liste arabe unie Ayman Odeh en train de boire du café dans une campagne de pub du Likud. (Capture d'écran vidéo)
L'élu de la Liste arabe unie Ayman Odeh en train de boire du café dans une campagne de pub du Likud. (Capture d'écran vidéo)

Une campagne de pub en arabe du Likud présente les députés arabes comme des fainéants et des paresseux, en affirmant que le parti en a fait beaucoup plus pour le public arabe en Israël.

Dans la vidéo, on peut voir des élus à la Knesset de la Liste arabe unie en train de boire du café, de jouer aux échecs et d’acheter des produits, et la voix-off déclare : « Alors que les élus arabes à la Knesset boivent du café, jouent aux échecs et font leurs courses, le gouvernement du Likud a débloqué 15 milliards de shekels (environ 4 milliards d’euros) dans le financement du secteur arabe. »

Un message du Likud sur Facebook accompagnant la vidéo notait : « Qu’a fait la [Liste arabe unie] ? Rien. Alors que le gouvernement du Likud a débloqué 15 milliards de shekels pour le développement arabe, construit 18 commissariats de police, doublé le nombre d’étudiants arabes dans les universités israéliennes et aidé à intégrer les travailleurs arabes dans le monde. »

Le chef de la Liste arabe unie Ayman Odeh a répondu : « Il y a seulement un politicien qui est sur le point d’avoir beaucoup de temps libre pour jouer au backgammon et c’est l’accusé Benjamin Netanyahu. » Il faisait référence à la récente inculpation du Premier ministre dans trois affaires criminelles.

ماذا فعلت القائمة المشتركة للوسط العربي؟لا شيء بالوقت الذي به حكومة الليكود خصصت 15 مليار شاقل لتطوير الوسط العربي، إقامة 18 مركز شرطة، ضاعفت عدد الطلاب العرب بالجامعات الإسرائيلية ودمج عمال عرب بالهايتك!

פורסם על ידי ‏מפלגת הליכוד‏ ב- יום חמישי, 13 בפברואר 2020

Le Likud a généralement été perçu comme étant antagoniste envers le public arabe. Le Likud et Netanyahu ont souvent diabolisé la Liste arabe unie dans des appels du pied au public juif et l’ont décrit comme un épouvantail de la Knesset.

Lors de l’élection de 2015, Netanyahu avait créé la polémique en avertissant de la forte participation électorale dans les zones arabes et en encourageant par conséquent les électeurs du Likud à aller voter.

« Le pouvoir de la droite est en danger, les électeurs arabes se déplacent en troupeaux vers les bureaux de vote », avait alors déclaré Netanyahu dans une vidéo. « Des ONG de gauche les font venir en bus. »

Ses commentaires avaient été très largement condamnés en Israël et ailleurs, et il s’était ensuite excusé pour ses propos.

Les Arabes d’Israël ont également été choqués par la loi de l’Etat-Nation juif de 2018 votée à l’initiative de Netanyahu et de son parti. La loi définit Israël comme l’Etat-Nation du peuple juif, sans spécifier l’égalité des droits pour tous les citoyens israéliens.

Et lors des élections d’avril 2019, le Likud avait équipé 1 200 représentants dans les villes arabes de caméras cachées afin de surveiller les bureaux de vote, entraînant la désapprobation de la Commission centrale électorale. En septembre, le Likud n’avait pas réussi à faire approuver une législation pour autoriser les caméras dans les bureaux de vote. Le parti avait affirmé que les caméras étaient nécessaires pour éviter les fraudes électorales qui, selon lui, étaient très répandues dans les communautés arabes.

Les détracteurs du projet de loi avaient déclaré qu’il visait à créer des confrontations et à dissuader les électeurs arabes de voter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...