Une carte de St Valentin flanquée d’Hitler distribuée dans une université américaine
Rechercher

Une carte de St Valentin flanquée d’Hitler distribuée dans une université américaine

La carte ‘inappropriée’ a été placée dans les lots de cadeaux d’une fête du College Republicans "sans que les membres ne le sachent"

Le Central Michigan University au Mount Pleasant (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Le Central Michigan University au Mount Pleasant (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Le College Republicans de l’université centrale du Michigan a présenté des excuses pour une carte de la Saint-Valentin où figure une photo d’Adolf Hitler.

Mercredi, une étudiante de la faculté de Mount Pleasant a posté une photo sur sa page Facebook où l’on peut voir la carte qu’elle a reçue lors d’une fête de la Saint-Valentin des républicains. La carte avait pour légende « mon amour pour toi brûle comme 6 000 Juifs ».

Le groupe d’étudiants s’est excusé plus tard en postant un message sur sa page Facebook, en disant, « à la réunion de ce soir du College Republicans de l’université, nous avons organisé une fête pour la Saint-Valentin, dans laquelle chaque membre a apporté sa contribution à des sacs cadeaux et certains membres ont placé leur carte pour la Saint Valentin à l’intérieur des sacs ».

« Malheureusement, une carte très inappropriée a été placée dans un sac sans que les autres membres ne le sachent ».

The card, which reads "my love 4 u burns like 6,000 jews," depicts a photo of Adolf Hitler, and was allegedly given out after a Valentine's Day party for the College Republicans at Central Michigan University.

Posted by WXYZ-TV Channel 7 on Thursday, 9 February 2017

« Le sac a ensuite été remis aux étudiants … encore une fois sans que les membres aient connaissance de son contenu ».

« Le College Republicans en tant qu’organisation n’a pas distribué cette carte de la Saint Valentin. Nous ne tolérons aucunement ce type de rhétorique ou d’antisémitisme ».

« Nous nous excusons pour tout délit, et voulons que les étudiants sachent que nous ne tolérons pas ce genre de comportement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...