Rechercher

Une centaine de drones marins seront déployés dans le Golfe – CENTCOM

L'annonce du général Michael Kurilla intervient peu après l'attaque en mer d'Oman d'un pétrolier détenu par un milliardaire israélien, attribuée à l'Iran par Israël et les Etats-Unis

Sur cette photo d'archive publiée par la marine américaine, un drone marin sans pilote Saildrone Explorer navigue dans le golfe d'Aqaba, le 9 février 2022. (Crédit : Spécialiste en communication de masse de 2e classe Dawson Roth/U.S. Navy via AP)
Sur cette photo d'archive publiée par la marine américaine, un drone marin sans pilote Saildrone Explorer navigue dans le golfe d'Aqaba, le 9 février 2022. (Crédit : Spécialiste en communication de masse de 2e classe Dawson Roth/U.S. Navy via AP)

Une unité opérationnelle dirigée par les Etats-Unis va déployer plus de 100 drones dans les eaux stratégiques du Golfe d’ici l’année prochaine, a annoncé samedi le patron du Commandement américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

L’annonce du général Michael Kurilla intervient quelques jours après l’attaque en mer d’Oman d’un pétrolier détenu par un milliardaire israélien, attribuée à l’Iran par Israël et les Etats-Unis.

Les Etats-Unis et plusieurs pays du Golfe dénoncent régulièrement les agissements de Téhéran dans cette zone maritime particulièrement stratégique, voie de navigation quasi-exclusive pour relier les pays pétroliers du Golfe aux marchés mondiaux.

« D’ici l’année prochaine », la Task Force 59 rassemblera une flotte de plus de 100 drones de surface et sous-marins « opérant ensemble, communiquant ensemble », a affirmé le général Kurilla lors de la conférence annuelle sur la sécurité à Manama, à Bahreïn.

Le pétrolier Pacific Zircon, battant pavillon libérien, exploité par Eastern Pacific Shipping, basé à Singapour, dans le port de Jebel Ali, à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 16 août 2015. (Crédit : AP Photo/Nabeel Hashmi)

Cette unité a été lancée en septembre 2021 à Bahreïn, où est basée la 5e flotte des Etats-Unis, pour développer les capacités de surveillance dans cette zone grâce aux drones et à l’intelligence artificielle, après une série d’attaques de drones attribuées à la République islamique.

Outre ce dispositif, les Etats-Unis « mettent en place un programme d’expérimentation ici au Moyen-Orient pour vaincre les drones adverses avec nos partenaires », a ajouté le général Kurilla, sans donner plus de détails.

Selon lui, les « drones adverses » sont la plus grande menace technologique pour la sécurité régionale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...