Rechercher

France: Une cérémonie au Sénat pour Marcel Hoffmann, Juste parmi les Nations

L’homme, cheminot à Lille, a sauvé de nombreux Juifs pendant la Shoah ; la cérémonie, à suivre en direct sur Facebook, aura lieu ce vendredi à 10h30

Marcel Hoffmann. (Crédit : Comité français pour Yad Vashem)
Marcel Hoffmann. (Crédit : Comité français pour Yad Vashem)

Ce vendredi 26 novembre, à 10h30, une cérémonie de remise du titre de Juste parmi les Nations à Marcel Hoffmann à titre posthume sera organisée au Sénat. L’évènement sera également retransmis sur Facebook Live, a rapporté le Comité français pour Yad Vashem.

Yad Vashem – Institut international pour la Mémoire de la Shoah a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Marcel Hoffmann le 25 février 2020.

Né en 1902 et décédé en 1957, Marcel Hoffmann, cheminot à Lille, a sauvé de nombreuses personnes.

Pendant la guerre, dans le cadre de son travail, il aurait notamment usé de ruse face à des gardes nazis afin d’éviter la déportation de Juifs.

La notice individuelle de Marcel Hoffmann indique notamment : « Le 11 septembre 1942, les Israélites furent ramassés et parqués en gare de Fives sous la surveillance de gendarmes allemands pour être ensuite dirigés vers les camps de la mort. N’écoutant que mon patriotisme et par humanité je me suis glissé dans ce groupe et au mépris du danger que j’encourais et des péripéties parfois dangereuses et usais de ruse. J’ai réussi de 13H00 à 23H à sauver une quarantaine d’enfants et adultes qui furent recueillis par des personnes charitables et hébergés durant toute l’occupation allemande… »

Parmi ceux sauvés : Jacques et Jean Stulzaft, deux frères qui étudiaient dans la banlieue lilloise. Après qu’ils ont été arrêtés et transférés en camion à la gare de Fives-Lille, Marcel Hoffmann a détourné l’attention de la sentinelle nazie en montrant sa carte d’identité, précisant qu’il avait un nom d’origine allemande, et a permis aux deux frères, grâce à l’aide de cheminots, de fuir avec d’autres Juifs par la porte d’un bâtiment situé sur le quai de la gare. Un réseau d’entraide au sein de la SNCF s’est alors mis en place.

Deux mois plus tard, alors que Jacques vivait dans une famille de cheminots qui cachait des Juifs, les Devos, un bombardement a eu lieu et Jacques et ses protecteurs se sont retrouvés ensevelis sous les décombres et ont été transportés à l’hôpital Saint Sauveur de Lille. Marcel Hoffmann a alors rendu visite à Jacques, qui avait dû subir une opération. Là, le cheminot a réalisé que l’infirmière en chef avait des soupçons sur l’origine du garçon et qu’elle était prête à le livrer à la Gestapo. Marcel lui a alors sauvé à nouveau la vie en le sortant immédiatement de l’hôpital. L’enfant a ensuite à nouveau été caché.

Après la guerre, Marcel Hoffmann s’est rendu en Allemagne pour ramener le peu de la famille Stulzaft qui avait échappé à l’extermination nazie.

Parmi les autres Juifs qui ont été sauvés par Marcel Hoffmann : Daniel et Jacqueline Mandelbaum alors qu’ils se trouvaient dans le train convoi 10 le 11 septembre 1942, ou encore Roger Kenig, Maurice, Rose et Samuel Blanck, Jacques Topaz, Germaine Banach…

Au 1er janvier 2021, 27 921 personnes de 51 pays ont reçu la distinction de « Juste parmi les Nations » pour leur protection apportée à des Juifs pendant la Shoah. La Pologne, les Pays-Bas et la France sont les pays qui comptent le plus de médaillés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...