Une démocrate de Virginie accusée d’antisémitisme perd l’élection au Congrès
Rechercher

Une démocrate de Virginie accusée d’antisémitisme perd l’élection au Congrès

Le parti républicain a dénoncé le livre de Leslie Cockburn, ex-journaliste, critiquant les liens entre les USA et Israël, publié en 1991, et son sentiment anti-juif "virulent"

La démocrate Leslie Cockburn admet sa défaite lors de sa soirée électorale au Three Notch'd Brewing Co. à Charlottesville, en Virginie, le 6 novembre 2018. (AP Photo/Zack Wajsgras)
La démocrate Leslie Cockburn admet sa défaite lors de sa soirée électorale au Three Notch'd Brewing Co. à Charlottesville, en Virginie, le 6 novembre 2018. (AP Photo/Zack Wajsgras)

Une candidate démocrate accusée d’antisémitisme pour avoir critiqué les relations israélo-américaines n’est pas parvenue à remporter un district fortement républicain en Virginie lors des élections de mi-mandat, mardi.

Avec 46,7 % des voix, la journaliste Leslie Cockburn a été devancée de plus de 6 points par le républicain Denver Riggleman dans la cinquième circonscription du Congrès de Virginie, selon l’Associated Press.

Cockburn et Riggleman étaient en compétition pour représenter un district fortement républicain qui comprend Charlottesville, scène d’un rassemblement nationaliste blanc en 2016 qui a déclenché une violence meurtrière.

Au cours de la campagne, Mme Cockburn s’est défendue contre les accusations d’antisémitisme tirées d’un livre qu’elle a co-écrit avec son mari Andrew il y a près de 30 ans, intitulé Dangerous Liaison : The Inside Story of the US-Israeli Covert Relationship [« Liaisons dangereuses : Les coulisses de la relation secrète américano-israélienne »].

Le candidat républicain au Congrès, Denver Riggleman, applaudit la foule lors d’une soirée électorale à Afton, en Virginie, le mardi 6 novembre 2018. (AP Photo/Lee Luther Jr.)

Le Parti républicain de Virginie a accusé l’ancienne productrice de « 60 Minutes » d’être une « virulente antisémite » et a affirmé que le livre encourageait l’idée qu’Israël contrôle la politique étrangère des États-Unis.

Les critiques du livre de Cockburn publiées dans les grands journaux américains dans les années 1990 n’ont pas révélé de lien avec l’antisémitisme, bien qu’elles aient critiqué le livre comme étant souvent approximatif, sensationnaliste et animé par un programme anti-impérialiste primaire.

Cependant, les démocrates juifs de Virginie se sont ralliés à Cockburn et ont déclaré aux médias en mai que les accusations d’antisémitisme portées par le parti républicain étaient « fausses, mal intentionnées et devraient être retirées ».

En juillet, Cockburn a de nouveau attiré l’attention pour avoir dit que son adversaire républicain était inapte à exercer ses fonctions parce qu’il était un « adepte du Bigfoot erotica » [porno de monstres].

Cockburn a dit que les croquis du géant mythique ressemblant à un singe avec ses organes génitaux recouverts d’un rectangle noir affiché sur le compte de Riggleman’s Instagram étaient « troublants ».

Riggleman, un vétéran de l’armée de l’air, a rejeté les allégations comme étant un geste « désespéré » de Cockburn, déclarant que les références à Bigfoot étaient une vieille blague avec ses amis militaires.

Il a expliqué que l’une des images de Bigfoot était une photo d’une carte d’anniversaire qu’il avait récemment reçue de la part d’un ami, et l’autre était une maquette de couverture pour un livre satirique qu’il est en train d’écrire et intitulé The Mating Habits of Bigfoot et Why Women Want Him.

Les sondages de sortie des urnes effectués tôt mercredi matin ont indiqué que les démocrates prendraient le contrôle de la Chambre pour la première fois en huit ans, bouleversant l’équilibre du pouvoir à Washington, où le président américain Donald Trump a eu la vie facile après son élection surprise de 2016 avec une majorité républicaine dans les deux chambres.

Tandis que les démocrates ont pris la Chambre basse du Congrès, les républicains ont renforcé leur majorité au Sénat dans ce que Trump a annoncé comme étant « un énorme succès ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...