Une démocrate juive fustige un républicain de Virginie pour un post antisémite
Rechercher

Une démocrate juive fustige un républicain de Virginie pour un post antisémite

Eileen Filler-Corn dit que la comparaison de Paul Milde entre les camps de migrants et les conditions de l'époque de la Shoah "dépasse les bornes"

La démocrate Eileen Filler-Corn du comté de Fairfax prend l'ascenseur depuis son bureau dans l'immeuble Pocahontas à Richmond, Virginie, le mardi 18 décembre 2018. (Julia Rendleman pour le "Washington Post" via JTA)
La démocrate Eileen Filler-Corn du comté de Fairfax prend l'ascenseur depuis son bureau dans l'immeuble Pocahontas à Richmond, Virginie, le mardi 18 décembre 2018. (Julia Rendleman pour le "Washington Post" via JTA)

WASHINGTON (JTA) – Un républicain candidat à la législature de l’État de Virginie a retiré de sa page de campagne Facebook un mème qui comparait des camps de migrants aux camps de concentration.

Paul Milde, qui se présente comme délégué dans le 28e district de la Virginie, englobant la ville de Fredericksburg, à mi-chemin entre Washington, DC, et Richmond, Virginie, a posté samedi une photo d’une mère enfermant sa petite fille dans un parc pour bébé dans le salon d’une confortable maison de classe moyenne.

« Installez votre propre camp de concentration dans le confort de votre foyer ! » lisait-on dans la légende. « Trop ! Lol », commenta Milde.

La télévision du salon montre une image de la représentante Alexandria Ocasio-Cortez, démocrate de New York, qui a assimilé les centres de détention pour migrants aux camps de concentration. Ocasio-Cortez a dit qu’elle ne faisait pas référence aux camps de l’ère nazie, mais à d’autres camps de détention qui correspondent à la description, y compris les camps américains pour les Américains d’origine japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Eileen Filler-Corn, leader de la minorité démocrate à la Chambre des délégués, qui est juive, a fustigé Milde dans une déclaration publiée par le Caucus démocrate de la Chambre, disant qu’il « s’est moqué dans un premier temps des enfants à notre frontière séparés de leurs parents, qui vivent en cage sans savon ni brosses à dents, tout comme les six millions de Juifs, qui ont péri dans les camps de concentration, ainsi que cinq autres millions qui sont morts durant la Shoah ».

Filler-Corn a dit à la Jewish Telegraphic Agency dans une interview que le mème affiché « dépassait les bornes ». « J’ai été choquée, dégoûtée, c’est anti-immigrant, anti-humain et antisémite », a t-elle déclaré.

Milde dans un courriel à JTA a dit qu’il avait posté le mème parce que la comparaison d’Ocasio-Cortez l’avait offensé. Il a précisé qu’il avait retiré l’image et qu’il avait posté des photos d’une visite des camps de concentration et de la mort nazis en 2014.

« Après avoir visité Buchenwald et Dachau en Allemagne et Auschwitz-Birkenau en Pologne, j’ai appris ce qui constitue un véritable camp de concentration et les horreurs inimaginables qui s’y sont produites », a-t-il expliqué. « C’est pourquoi j’ai été profondément offensé lorsque la députée Ocasio-Cortez a comparé avec désinvolture la gestion par l’Amérique d’une crise de l’immigration qui, selon elle, n’existait pas aux crimes contre l’humanité perpétrés par les nazis ».

Ronald Halber, directeur exécutif du Jewish Community Relations Council of Greater Washington, a déclaré que Milde devait présenter des excuses.

« Il est irresponsable de la part d’un candidat à une charge publique de banaliser les survivants de la Shoah et les vétérans qui ont libéré les camps et c’est aussi un manque de sensibilité aux conditions qui règnent à notre frontière sud », a déclaré M. Halber dans une interview, faisant référence aux centres pour les migrants.

Milde, un ancien superviseur de comté, a remporté le mois dernier une victoire aux primaires contre le président sortant, Bob Thomas, lui reprochant de ne pas avoir été assez agressif pour repousser l’avortement, rejeter les réformes des soins de santé de l’ère Obama et protéger le droit sur les armes.

Les démocrates ont pris pour cible le district de Swing, espérant arracher l’assemblée législative aux républicains lors des élections de novembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...