Une députée de l’Union sioniste porte plainte contre son collègue
Rechercher

Une députée de l’Union sioniste porte plainte contre son collègue

Lea Fadida a déposé une plainte auprès du Comité d'éthique de la Knesset concernant la conduite d'un autre député de son parti

La nouvelle députée de l'Union sioniste, Lea Fadida, prend la parole à la Knesset le 23 octobre 2017. (Avec l'aimable autorisation du porte-parole de la Knesset)
La nouvelle députée de l'Union sioniste, Lea Fadida, prend la parole à la Knesset le 23 octobre 2017. (Avec l'aimable autorisation du porte-parole de la Knesset)

La députée du parti Union sioniste, Lea Fadida, a déposé jeudi une plainte auprès de la commission d’Éthique de la Knesset concernant la conduite d’un autre député de sa faction.

Selon Mme Fadida, Miki Rosenthal s’est adressé à elle de manière agressive et a commencé à crier sur elle lors d’une réunion de faction plus tôt cette semaine.

Mme Fadida a écrit qu’elle avait décidé de ne pas répondre sur le moment, mais qu’elle a plutôt attendu la fin de la session pour faire savoir à Rosenthal qu’elle n’acceptait pas qu’on lui crie dessus de cette manière.

Selon Mme Fadida, M. Rosenthal a de nouveau perdu son sang-froid et un autre député de l’Union sioniste est intervenu pour l’empêcher d’agresser physiquement Mme Fadida.

Dans un communiqué en réponse à la plainte de Mme Fadida, Rosenthal dit que cela « est absurde ».

« Mme Fadida voulait se joindre à l’extrême droite et soutenir une loi fasciste contre l’ONG Breaking the Silence pour son intérêt politique personnel », a-t-il déclaré.

Cette plainte a été déposée au lendemain du jour où l’on a appris que le député de l’Union sioniste Eitan Broshi avait touché les fesses d’Ayelet Nahmias-Verbin, une autre députée de la faction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...