Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Une école de Jérusalem-Est enseignant le programme israélien incendiée

Alors que le nombre d'étudiants palestiniens se préparant au baccalauréat israélien est en hausse, l'opposition grandit face à la perte d'identité nationale dans leurs écoles

La barrière de sécurité qui sépare Kafr Aqab du reste de Jérusalem, le 20 février 2019. (Crédit : Adam Rasgon/Times of Israel)
La barrière de sécurité qui sépare Kafr Aqab du reste de Jérusalem, le 20 février 2019. (Crédit : Adam Rasgon/Times of Israel)

Une école palestinienne dans le quartier de Kfar Aqab à Jérusalem-Est a été incendiée dans la nuit de dimanche à lundi.

L’établissement Ilya, a été la première école dans le quartier Kfar Aqab à enseigner le programme israélien. Ce quartier est situé entre Jérusalem et Ramallah, à l’extérieur de la barrière de sécurité. Pour autant, il est administrativement inclus dans les limites municipales de Jérusalem et est sous souveraineté israélienne.

On ignore encore qui a mis le feu au bâtiment. En raison des dommages causés, les étudiants ont été temporairement transférés dans une autre structure, a rapporté Haaretz. L’incident a eu lieu quelques jours seulement après que des Palestiniens armés ont ouvert le feu sur l’école.

La plupart des écoles de Jérusalem-Est enseignent le programme de l’Autorité palestinienne (AP) en vue d’un examen final, le tawjihi, qui donne accès aux universités palestiniennes et arabes, mais pas aux universités israéliennes.

Ces dernières années, un nombre croissant d’écoles de Jérusalem-Est ont adopté le programme israélien, en réponse aux efforts du ministère de l’Éducation et de la municipalité de Jérusalem, et ont remplacé le tawjihi par son équivalent israélien, le bagrout – l’équivalent israélien du baccalauréat – afin de permettre aux diplômés d’entrer dans les universités israéliennes.

Aujourd’hui, dans la plupart des quartiers palestiniens de Jérusalem, il y a au moins une école qui enseigne le programme israélien et, dans plusieurs cas, les écoles ont ouvert une filière séparée préparant au bagrout. En conséquence, environ 18 % des élèves de Jérusalem-Est suivent aujourd’hui le programme israélien, selon Haaretz, ce qui représente une augmentation spectaculaire par rapport au nombre d’il y a dix ans.

Montage d’images de manifestants et de pancartes de grève dans le quartier de Jabal al-Mukabber à Jérusalem-Est contre une décision de la municipalité de Jérusalem de transférer une école palestinienne existante et de la remplacer par une école enseignant le programme israélien, le 2 septembre 2023. (Crédit : WAFA, agence de presse officielle palestinienne)

L’AP considère que l’adoption du programme israélien menace l’identité nationale et sépare les élèves de Jérusalem-Est – qu’elle considère comme sa capitale – du reste de la Cisjordanie. Plusieurs personnalités politiques et religieuses ont condamné l’imposition du programme israélien au cours des dernières années.

L’école Ilya de Kfar Aqab a été créée dans le bâtiment d’une école palestinienne préexistante qui a été transférée ailleurs. Le projet a connu des difficultés dès le départ. Au moins quatre enseignants auraient retiré leur candidature de directeur d’école après avoir reçu des menaces.

Une situation similaire s’est produite dans le quartier de Jabel Mukaber, au sud de Jérusalem, où la municipalité a ouvert une école enseignant le programme du bagrout dans un bâtiment existant, obligeant une école palestinienne à déménager, ce qui a provoqué une grève illimitée des élèves et de leurs parents lors de la rentrée scolaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.