Une enseignante anti-vax refusant un test retirée de force d’un jardin d’enfants
Rechercher

Une enseignante anti-vax refusant un test retirée de force d’un jardin d’enfants

L'éducatrice s’est barricadée dans une institution d'éducation spécialisée de Haïfa, après avoir été priée de ne pas se présenter sans un test COVID-19 négatif

Vue d'un jardin d'enfants avant l'ouverture de la nouvelle année, à Katzrin, dans le nord d'Israël, le 29 août 2021. (Michael Giladi/Flash90)
Vue d'un jardin d'enfants avant l'ouverture de la nouvelle année, à Katzrin, dans le nord d'Israël, le 29 août 2021. (Michael Giladi/Flash90)

Une assistante pédagogique anti-vaccin d’un jardin d’enfants de Haïfa a été expulsée de force des locaux de l’établissement éducatif jeudi matin.

Selon les médias israéliens, il a été demandé à l’enseignante de ne pas venir dans le jardin d’enfants d’éducation spécialisée, car elle n’était pas vaccinée contre la COVID-19 et avait refusé de passer un test de dépistage.

Tout le personnel enseignant qui n’est pas vacciné est tenu de fournir un test de dépistage du virus avant de se présenter dans les établissements scolaires.

L’enseignante a également refusé de porter un masque facial, ce qui est également obligatoire.

Lorsque le directeur de l’école est arrivé et lui a demandé de partir, elle a refusé. Le directeur a donc emmené les enfants à l’extérieur et l’assistante est restée à l’intérieur, selon des articles d’information.

Des agents municipaux sont finalement arrivés et l’ont retirée du jardin d’enfants, et une plainte contre elle a été déposée à la police.

« Le protocole stipule clairement que le personnel enseignant ou les éducateurs qui ne sont pas vaccinés doivent effectuer un test d’antigène rapide. S’ils refusent de se soumettre au test, il leur est strictement interdit d’entrer dans l’établissement d’enseignement », a déclaré le ministère de l’éducation dans un communiqué.

« À la suite de l’incident, le ministère a agi immédiatement pour la retirer [du jardin d’enfants], tout en impliquant toutes les autorités compétentes chargées de l’application de la loi », a-t-il ajouté.

La ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton à Jérusalem, le 14 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)

La ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton a déclaré mardi qu’environ 18 000 enseignants du système éducatif n’ont pas été vaccinés, ainsi que 18 000 autres assistants d’enseignement et autres personnels éducatifs, et les a exhortés à le faire.

Le personnel qui n’est pas vacciné doit être testé tous les quelques jours, faute de quoi il ne sera pas autorisé à travailler.

Près de 2,5 millions d’élèves israéliens, de la maternelle à la Terminale, ont repris l’école mercredi, malgré des chiffres records de contamination et alors que les autorités reconnaissent que le retour en classe puisse entraîner une nouvelle hausse des infections. Quelque 210 000 élèves ont dû étudier via Zoom, en raison de restrictions sanitaires, mais le ministère de l’Éducation a déclaré que plus de 90 % des élèves se sont présentés à l’école le premier jour, dépassant de loin les attentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...