Rechercher

Une entreprise de Jérusalem lance le premier test de grossesse salivaire

Les ingénieurs ont utilisé la même technologie que celle inventée pour les tests de dépistage du COVID-19 afin de dépister les grossesses

Illustration, femme enceinte (Crédit : Rostislav_Sedlacek, iStock par Getty Images)
Illustration, femme enceinte (Crédit : Rostislav_Sedlacek, iStock par Getty Images)

Salignostics, une startup médicale basée à Jérusalem, a lancé le premier test de grossesse au monde qui fournit des résultats à partir d’échantillons de salive. La technologie utilisée est la même que celle créée pour dépister le COVID-19.

L’entreprise travaillait sur un test de grossesse salivaire avant la pandémie. Après avoir développé des tests salivaires pour dépister le COVID-19, elle a remarqué qu’elle disposait enfin de plusieurs technologies qui lui avaient auparavant manquée pour avancer sur le test de grossesse.

« Bien que nous nous intéressions depuis quelques années à l’application des tests de grossesse salivaires, lorsque le COVID est apparu et que nous avons eu la possibilité d’utiliser la salive pour détecter le virus, il était bien sûr plus urgent d’investir dans cette technologie », a déclaré le Dr. Guy Krief, cofondateur et directeur général adjoint de Salignostics, au Times of Israel avant d’ajouter qu’il « est profondément encourageant que la technologie qui a été affinée et développée pour nous aider à faire face à l’une des pires pandémies puisse être développée davantage pour contribuer à l’aide et au bien-être des femmes et des familles dans le monde entier ».

Le test de grossesse salivaire de Salignostics. (Crédit : Salignostics)

Jeudi, l’entreprise a annoncé qu’elle commencera à commercialiser son test SaliStick au début de l’année prochaine. La sensibilité de ce dernier est de 95 % lorsque les femmes l’utilisent après avoir manqué leurs règles.

La société a mené des essais cliniques en Israël avec succès sur plus de 300 femmes, enceintes ou non, et a entamé le processus d’approbation auprès de la Food and Drug Administration américaine et du marquage CE de l’Union européenne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...