Une fabrique et une cache d’armes découvertes à Jérusalem Est et Hébron
Rechercher

Une fabrique et une cache d’armes découvertes à Jérusalem Est et Hébron

Armes semi-automatiques improvisées et munition saisies ; 8 suspects en détention dans toute la Cisjordanie

un atelier de production d'armes découvert par les forces de sécurité à Abu Dis, le 21 avril 2016. (Crédit : police israélienne)
un atelier de production d'armes découvert par les forces de sécurité à Abu Dis, le 21 avril 2016. (Crédit : police israélienne)

Les forces israéliennes ont découvert une fabrique et une cache d’armes pendant des raids nocturnes à Jérusalem et en Cisjordanie, ont annoncé jeudi matin des officiels.

Dans le quartier Abu Dis de Jérusalem Est, la police a déclaré avoir trouvé une fabrique avec des machines pour produire des bombes artisanales et d’autres « armes ». Dans une usine, du matériel brut pour produire des explosifs et des munitions a été retrouvé.

Les deux machines ont été détruites par l’armée, a annoncé la police. Elle n’a pas donné plus de précision ni dit si des arrestations avaient eu lieu.

A Hébron, en Cisjordanie, un soldat israélien a trouvé une arme semi-automatique de type Carl-Gustav avec un chargeur de balles, des munitions, un cocktail Molotov, des bombes artisanales, des grenades lacrymogènes et un stock de couteaux de commando.

Munitions trouvées à Abu Dis, en Cisjordanie, le 21 avril 2016. (Crédit : police israélienne)
Munitions trouvées à Abu Dis, en Cisjordanie, le 21 avril 2016. (Crédit : police israélienne)

Huit personnes ont été arrêtées en Cisjordanie pendant les raids, dont trois à Hébron, qui a été un point chaud des attaques anti-Israël pendant le cycle de violences qui a commencé en octobre dernier.

L’une des personnes arrêtées est suspectée d’implication dans des activités terroristes et d’émeutes violentes contre des civils et des forces de sécurité, selon un communiqué de l’armée israélienne.

Tous les suspects ont été emmenés pour être interrogés par les forces de sécurité.

Grenades lacrymogènes, a priori militaires, découvertes par les forces de sécurité pendant des raids en Cisjordanie. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée israélienne)
Grenades lacrymogènes, a priori militaires, découvertes par les forces de sécurité pendant des raids en Cisjordanie. (Crédit : unité des portes-paroles de l’armée israélienne)

L’année dernière, les forces de sécurité ont découvert 20 armes semi-automatiques improvisées, 18 pistolets et un nombre similaire de pistolets improvisés, selon un article du site d’informations Ynet.

Les forces de sécurité mènent des raids nocturnes en Cisjordanie contre des Palestiniens suspectés d’attaques contre des Israéliens, dont des jets de pierre.

Une arme semi-automatique Carl Gustav découvert par les forces de sécurité pendant un raid nocturne en Cisjordanie le 20 avril 2016. (Crédit : unité des portes-paroles de la police israélienne)
Une arme semi-automatique Carl Gustav découvert par les forces de sécurité pendant un raid nocturne en Cisjordanie le 20 avril 2016. (Crédit : unité des portes-paroles de la police israélienne)

Depuis le mois d’octobre, 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence.

Presque 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...