Une femme arrêtée en Espagne pour des vidéos antisémites
Rechercher

Une femme arrêtée en Espagne pour des vidéos antisémites

La ressortissante étrangère de 28 ans avait mis en ligne des clips appelant à "attraper et à tuer tous les Juifs"

Capture d'écran d'une vidéo produite par une femme anonyme arrêtée en Espagne pour des appels à la haine et au meurtre des Juifs,  le 30 mai 2015. (Capture d'écran, itongadol.com.ar)
Capture d'écran d'une vidéo produite par une femme anonyme arrêtée en Espagne pour des appels à la haine et au meurtre des Juifs, le 30 mai 2015. (Capture d'écran, itongadol.com.ar)

Alors que l’on assiste à une résurgence de l’antisémitisme en Europe, les autorités espagnoles ont arrêté une femme ; elle est poursuivie pour des incitations – en ligne – au meurtre de Juifs.

La femme, âgée de 28 ans, une ressortissante étrangère résidant à Ribaforada en Espagne, a mis en ligne plusieurs vidéos appelant à la mutilation et à « l’extermination » des Juifs et des sionistes, a rapporté El Diario.

Les autorités ont émis un mandat d’arrêt contre cette femme en raison de la « brutalité du contenu » qu’elle a créé, pour lequel elle devrait être jugée sur plusieurs chefs d’incitation à la haine et à la violence par le biais de matériel audiovisuel sur différents réseaux sociaux.

Plusieurs de ses vidéos ont été vues des milliers de fois, selon un communiqué du ministère espagnol de l’Intérieur.

Du matériel informatique et vidéo a également été saisi samedi au domicile de la femme lors de son arrestation.

Dans une des vidéos, trois femmes en tenue musulmane auraient été vues en train de chanter « Attrapez et tuez tous les Juifs. Frappez-les et faites que les Juifs bêlent comme des animaux. Exterminez les sionistes. Exterminez-les, exterminez-les, le monde sera meilleur », tandis que l’une des femmes poignardait la poupée d’un Juif à l’aide d’un couteau.

L’Anti-Defamation League s’est felicitée de l’arrestation, mais a affirmé que peu de choses étaient faites pour endiguer la montée de l’antisémitisme en Europe.

« Si vous appelez à l’assassinat des Juifs, vous devriez être poursuivis et aller en prison », a déclaré mercredi dans un communiqué le directeur national de l’ADL Abraham H. Foxman.

« Cela devrait être la norme, notamment en Europe où nous avons vu plusieurs meurtres antisémites ces dernières années. L’Espagne mérite des éloges pour faire respecter ce principe dans ce cas, mais l’Espagne et d’autres gouvernements européens ont omis de poursuivre d’autres cas d’incitations claire à assassiner les Juifs », a-t-il ajouté.

Selon une enquête de l’ADL publiée l’an dernier, 29 % des personnes interrogées en Espagne auraient des opinions antisémites – plus que la moyenne de l’Europe occidentale qui est de 24 %.

65 % des personnes interrogées en Espagne avaient répondu que les Juifs étaient plus loyaux envers Israël qu’envers leur patrie, tandis que 53 % affirmaient que les Juifs détiennent trop de pouvoir dans le monde des affaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...