Une femme de 84 ans tuée par balle à Taibe
Rechercher

Une femme de 84 ans tuée par balle à Taibe

La police enquête pour savoir si la femme a été tuée par une balle perdue dans une fusillade au volant ; au moins cinq personnes ont été tuées ces deux dernières semaines

Vue sur Taibe (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Vue sur Taibe (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Une femme de 84 ans a été abattue mercredi dans la ville arabe israélienne de Taibe, apparemment touchée par une balle perdue lors d’une tentative de fusillade au volant, alors qu’elle marchait dans la rue, ont déclaré la police et les secouristes.

Les secouristes ont trouvé la femme dans un état grave et l’ont emmenée à l’hôpital local, où son décès a été prononcé.

La police a indiqué avoir ouvert une enquête. Aucune arrestation n’a été encore annoncée.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la femme a été touchée par erreur par des rafales de tirs visant une autre personne. Le quotidien Haaretz a cité une source policière qui indique que les agresseurs et la cible avaient réussi à fuir les lieux.

Les deux dernières semaines ont été marquées par une autre série de meurtres présumés dans tout le pays.

Vendredi, un homme d’une vingtaine d’années a été tué par balle à Tira, tandis qu’un proche, qui se tenait à ses côtés a été gravement blessé. La victime a été identifiée comme étant Mahmoud Slimane, selon le site d’information Ynet. Le motif du meurtre n’a pas été immédiatement établi.

Mercredi dernier, une femme de 19 ans d’Oum al-Fahm, dans le nord d’Israël, a été tuée par balle alors qu’elle marchait dans la rue. Des sources ont indiqué au journal que le meurtre de Zamzam Mahamid a probablement été perpétré par un parent, qui désapprouvait son comportement. Un embargo a été imposé sur cette affaire.

Le 13 mars, un habitant de Ramle, âgé de 33 ans, a été tué par balle près de Netanya et une femme a été gravement blessée. Selon le site d’information Walla, le frère de l’homme avait été assassiné sept mois plus tôt – et leur cousin a été tué aux funérailles du frère.

Un jour plus tôt, un homme du nom d’Abu Jalal Mohi Aldin, 33 ans, originaire de Ba’ana dans le nord d’Israël, avait été tué par balle en Galilée. Selon les informations, le meurtre aurait été motivé par une lutte entre des familles rivales du village.

Ces derniers mois ont été marqués par une vague de meurtres et de crimes dans la communauté arabe israélienne. Les dirigeants arabes disent que la police ignore largement la violence dans leurs communautés, qui comprend querelles familiales, guerres de territoire mafieuses, violence domestique et crimes d’honneur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...