Une femme enceinte et son fœtus décèdent suite à une possible embolie amniotique
Rechercher

Une femme enceinte et son fœtus décèdent suite à une possible embolie amniotique

Cette maladie rare provoque l’entrée dans la circulation sanguine du liquide protégeant le bébé, déclenchant une réponse dangereuse du système immunitaire

Moran Malki-Nevo (Autorisation)
Moran Malki-Nevo (Autorisation)

Une femme de 38 ans approchant de la fin de sa grossesse est décédée subitement samedi après avoir été hospitalisée en urgence, de même que son enfant à naître. Les médecins soupçonnent qu’elle ait été victime d’une maladie rare liée au liquide amniotique.

Moran Malki-Nevo, mère de deux enfants, a été transportée dans un état critique à l’hôpital Kaplan de Rehovot, où elle a subi une césarienne.

Malheureusement, la mère et l’enfant sont décédés par la suite.

Malki-Nevo était enregistrée en tant que donneuse d’organes, et ses organes ont été prélevés afin de pouvoir être reçus par des patients en attente de greffe.

Le professeur Alon Ben Arie, directeur du département de la femme et de la maternité de l’établissement Kaplan, a déclaré que la cause de son décès n’était pas certaine, « mais nous pensons qu’il s’agissait d’une embolie amniotique, qui peut survenir de manière exceptionnelle pendant la grossesse. »

L’embolie amniotique est une condition très rare dans laquelle le liquide entourant le fœtus dans l’utérus pénètre dans la circulation sanguine de la mère, entraînant des conséquences graves, y compris une réaction fatale de type allergique du système immunitaire. La mère peut souffrir d’insuffisance respiratoire, d’arrêt cardiaque et de saignements abondants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...