Une femme sarthoise reconnue Juste parmi les nations
Rechercher

Une femme sarthoise reconnue Juste parmi les nations

Léontine Bracchi, habitante de Beaufay, a sauvé deux enfants juifs de la déportation, René et Daniel Herszbaum, 9 et 4 ans en 1944

Une photographie datant de 1969 ou 1970 de Léontine Bracchi, une Sarthoise qui a sauvé Daniel et René Herszbaum en 1944. (Crédit : Famille Chaumulon)
Une photographie datant de 1969 ou 1970 de Léontine Bracchi, une Sarthoise qui a sauvé Daniel et René Herszbaum en 1944. (Crédit : Famille Chaumulon)

Léontine Bracchi, habitante de Beaufay (Sarthe), qui a sauvé deux enfants juifs de la déportation, René et Daniel Herszbaum, 9 et 4 ans en 1944, vient d’être reconnue Juste parmi les Nations à titre posthume, a rapporté Ouest-France.

La demande émanait de Daniel Herszbaum, dont la famille, qui résidait à proximité du Mans, avait dû fuir face à une rafle nazie. « Ces femmes courageuses, en particulier Mémé Bracchi, nous ont, à leurs risques et périls, cachés et sauvés, mon frère René et moi, Daniel. C’est grâce à Mémé Bracchi que j’ai aujourd’hui une belle famille, trois enfants, trois petits-enfants magnifiques », avait-il déclaré le mois dernier, alors que la procédure de reconnaissance du statut de Juste de Mme Bracchi était encore en cours.

Daniel Herszbaum, 80 ans, vit aujourd’hui en Israël. Son fils, Sagi Bar Ilan, s’est rendu sur la tombe de Léontine Bracchi le mois dernier pour lui rendre hommage.

Léontine Bracchi, décédée en 1977, est la 75e Juste de la Sarthe. Son nom sera prochainement gravé au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem et au mémorial de la Shoah à Paris.

Au 1er janvier 2021, 27 921 personnes de 51 pays ont reçu cette distinction pour leur protection apportée à des Juifs pendant la Shoah. La Pologne, les Pays-Bas et la France sont les pays qui comptent le plus de médaillés.

Ce titre est remis par le musée-mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...