Quand Clinton a sauvé les cheveux d’une fillette des bougies de Hanoukka
Rechercher
Insolite

Quand Clinton a sauvé les cheveux d’une fillette des bougies de Hanoukka

Ilana Kattan, aujourd’hui âgée de 33 ans, a raconté à Slate l'impact de cet incident de 1993 lorsqu’elle avait 6 ans – quand elle s'est approchée de la hanoukkia du bureau ovale

Capture d'écran d'une vidéo de 1993 montrant le président américain Bill Clinton saisissant les cheveux d'Ilana Kattan pour les empêcher de s’enflammer, après avoir vu qu'ils avaient pris feu à la menorah que la classe venait de l'aider à allumer à la Maison Blanche. (Bibliothèque présidentielle Clinton sur YouTube via JTA)
Capture d'écran d'une vidéo de 1993 montrant le président américain Bill Clinton saisissant les cheveux d'Ilana Kattan pour les empêcher de s’enflammer, après avoir vu qu'ils avaient pris feu à la menorah que la classe venait de l'aider à allumer à la Maison Blanche. (Bibliothèque présidentielle Clinton sur YouTube via JTA)

JTA – Un incident de 1993 n’aura duré qu’une vingtaine de secondes, mais Illana Kattan suscite toujours l’étonnement quand elle raconte ce moment où le président américain Bill Clinton a empêché ses cheveux de brûler pendant un allumage de la hanoukkia à la Maison Blanche.

Kattan, alors âgée de six ans, était à la Maison Blanche avec sa classe d’une école juive de Washington, DC, pour enseigner à Clinton, qui célébrait Hanoukka pour la première fois en tant que président, comment allumer une hanoukkia et jouer au dreidel (toupie).

Dans une vidéo de l’événement publiée en ligne par la bibliothèque présidentielle de Clinton, on peut voir Kattan se détourner de la hanoukkia à peine allumée et, quelques instants plus tard, Clinton attraper ses cheveux alors que les autres adultes de la pièce sursautent. Clinton la tire vers lui et lui demande si elle va bien.

Dans les minutes qui suivirent, quelqu’un a suggéré que le moment était venu d’apprendre à Clinton à jouer au dreidel – et un enfant a demandé au président, comme le font les enfants, pourquoi il portait un pansement. Le reste de l’événement s’est déroulé sans incident. (Sauf si ça compte que Clinton ait obtenu un gimmel et gagné tout le pot de guelt au détriment des enfants.)

Slate a rencontré Kattan cette semaine et découvert qu’elle était devenue avocate du droit de la concurrence. Elle a 33 ans et vit toujours à Washington, et elle a un album d’articles de presse – en anglais et en hébreu – sur l’incident. Elle raconte avoir également vu une vidéo mais ignore si elle existe toujours.

Kattan a raconté à Slate qu’elle ne pensait pas souvent à cet événement qui, selon elle, avait fait plus forte impression sur les adultes présents dans la pièce que sur elle ; elle n’avait même pas réalisé que ses cheveux avaient pris feu. Mais elle avoue qu’elle a tendance à ne pas allumer de bougies dans sa propre maison, préférant aller chez des amis ou des membres de sa famille pour célébrer Hanoukka.

Ceci-dit, elle aime toujours célébrer cette fête.

« En fait, je pense que c’est un peu plus important pour les adultes, parce qu’on est davantage portés sur les souvenirs, comme la belle hanoukkia, ou menorah, et ensuite, vous savez, le joli dreidel et ce genre de trucs », a affirmé Kattan. « C’est différent et il s’agit davantage de décorer et d’offrir des cadeaux à des amis que lorsque vous êtes enfant. Mais je la célèbre toujours. C’est une fête formidable. »

Kattan a également donné à Slate des détails inédits sur ce qu’elle portait pendant sa sortie scolaire à la Maison Blanche. Alors que les autres enfants portaient des tenues habillées, elle a expliqué que sa chemise rose vif venait d’Israël et arborait une illustration des Tortues Ninja.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...