Une fiction sur l’Opération Salomon, « Fig Tree », au festival du film de Toronto
Rechercher

Une fiction sur l’Opération Salomon, « Fig Tree », au festival du film de Toronto

Le tout premier film de la réalisatrice israélienne Alamork Marsha revient son vécu d'enfant en Ethiopie

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Fig Tree,' film déjà récompensé d'Alamork Marsha, raconte l'histoire d'une jeune adolescente et de son petit ami chrétien à   Addis Ababa en pleine guerre (Autorisation :  Daniel Miller)
Fig Tree,' film déjà récompensé d'Alamork Marsha, raconte l'histoire d'une jeune adolescente et de son petit ami chrétien à Addis Ababa en pleine guerre (Autorisation : Daniel Miller)

« Fig Tree », la première oeuvre déjà primée de la réalisatrice Alamork Marsha sera projeté en première mondiale au festival du film de Toronto en 2018 dans le cadre de la section « Découverte » de l’événement.

Le festival aura lieu cette année du 6 au 16 septembre.

Le film a été nominé pour cinq Ophir (l’équivalent israélien des Oscars), notamment dans la catégorie du meilleur film, suite à sa première, l’année dernière, au festival de Haïfa. Il sera projeté dans la chaîne de cinémas israélienne Lev dès le début de l’année 2019.

L’oeuvre se base sur ce qu’a vécu Marsha dans son enfance, à Addis Abeba, ville déchirée par la guerre, et sur son départ en avion vers Israël en 1991 dans le cadre de l’Opération Salomon.

Mina, personnage de ‘Fig Tree’, film consacré au drame émotionnel connu par une jeune Ethiopienne de 14 ans (Autorisation : Daniel Miller)

« Fig Tree », qui a été entièrement tourné en Ethiopie, raconte l’histoire d’une adolescente de 14 ans, Mina, jeune juive qui vit les dernières journées de sa jeunesse passée en Ethiopie, où elle passe son temps avec ses amis et son petit-ami chrétien Eli.

Ce film de 93 minutes, tourné en amharique et traduit en hébreu et en anglais, est un drame émouvant au cours duquel Mina découvre que sa famille prévoit d’immigrer vers Israël et d’échapper à la guerre qui menace ses proches. Mina cherche à sauver Eli qui, craint-elle, sera kidnappé et enrôlé dans l’armée éthiopienne.

Le projet a remporté le premier prix de 50 000 dollars du Sam Spiegel International Film Lab, en 2014. Marsha a filmé son oeuvre en Ethiopie, embauchant comme acteurs des amateurs et des comédiens de la scène locale de théâtre d’Addis Abeba.

Tandis que « Fig Tree » a fait la tournée des festivals, Marsha a continué pour sa part à réaliser des courts métrages et notamment « Facing The Wall » (voir ci-dessous), qui raconte la première journée d’une jeune éthiopienne en Israël et qui a récemment remporté le prix du meilleur film indépendant lors du festival du film étudiant de Tel Aviv.

Marsha a également réalisé un autre court-métrage, « Korki », lorsqu’elle était étudiante à Sam Speigel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...