Une forêt frontalière avec Gaza dévastée par les ballons incendiaires
Rechercher

Une forêt frontalière avec Gaza dévastée par les ballons incendiaires

Le chef d'Etat-major Aviv Kohavi a noté que l'accord officieux conclu avec les groupes terroristes gazaouis avait permis une baisse de l'envoi de dispositifs incendiaires

Les sapeurs-pompiers éteignent les restes d'un feu dans le kibboutz Harel, le 24 mai 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Les sapeurs-pompiers éteignent les restes d'un feu dans le kibboutz Harel, le 24 mai 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Les sapeurs-pompiers ont oeuvré mardi à éteindre trois sinistres allumés par des ballons incendiaires dans la forêt Kissufim, située à la frontière avec la bande de Gaza, ont fait savoir les autorités.

Hier, des responsables municipaux ont expliqué que quatre incendies avaient été déclenchés par des ballons transportant des combustibles à proximité des communautés qui vivent à la frontière de l’enclave côtière. L’un d’eux a annihilé des dizaines d’hectares de champs de blé.

Vendredi, le chef d’Etat-major Aviv Kohavi a déclaré qu’un accord officieux conclu avec les groupes terroristes gazaouis pour maintenir le calme à la frontière s’avérait efficace et qu’il y a eu une baisse du nombre de dispositifs incendiaires envoyés vers l’Etat juif.

De plus, Kohavi a noté auprès des chefs des communautés frontalières avec la bande que les violences à côté de la frontière ont significativement diminué par rapport au début de l’année, lorsque des affrontements entre des manifestants palestiniens et les soldats israéliens avaient lieu presque quotidiennement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...