Une forte tempête va frapper Israël avec des vents à 100 km/h et des inondations
Rechercher

Une forte tempête va frapper Israël avec des vents à 100 km/h et des inondations

Des rafales exceptionnelles pourraient endommager lignes électriques et feux de circulation ; Eilat pourrait être bloquée par des crues éclair, selon les autorités

Une voiture circule sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. (Photo par Meir Vaknin/Flash90)
Une voiture circule sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. (Photo par Meir Vaknin/Flash90)

Déjà secoués par l’impasse politique et confrontés à la fermeture d’industries clés à cause de la menace du coronavirus, les Israéliens ont été informés jeudi qu’ils devaient se préparer à une nouvelle tempête – exceptionnelle cette fois.

Les autorités locales ont émis des avertissements jeudi concernant des vents qui devraient dépasser les 100 kilomètres/heure, de denses nuages de poussière et une quantité de pluie suffisante pour isoler les villes périphériques et menacer les grandes villes de graves inondations.

Le voisin du sud-ouest d’Israël, l’Egypte, a annoncé jeudi qu’il fermait des écoles et des universités par crainte que la tempête ne provoque de graves inondations, ont rapporté les médias locaux.

L’alerte météorologique des autorités israéliennes commence à 20 heures jeudi, alors que les vents devraient se renforcer et atteindre 100 km/h dans les zones montagneuses du centre et du nord du pays, des collines de Judée à la chaîne du Carmel au-dessus de Haïfa. La zone touchée par la tempête s’étendra alors pour inclure une grande partie de la plaine côtière densément peuplée.

« On s’attend à des dégâts causés par le vent », indique l’avertissement. Les rafales attendues seront presque deux fois plus fortes que le maximum moyen des tempêtes hivernales de 50 à 60 km/h, et « devraient causer des dégâts : chute d’arbres, poteaux électriques, feux de circulation, toits et chauffe-eau solaires ».

La plage de Tel Aviv lors de la tempête de sable qui a frappé Israël, le 8 septembre 2015. (Miriam Alster/Flash90)

Les vents du sud-est amènent une énorme tempête de poussière d’Afrique du Nord qui pourrait réduire la visibilité dans certaines régions à seulement 20 mètres.

La nuit sera marquée par de fortes pluies qui s’étendront de la ligne Jérusalem-Tel Aviv au centre du pays vers le sud jusqu’à Gaza et le long de la frontière israélo-égyptienne jusqu’à la ville la plus méridionale d’Eilat.

Entre 22 heures jeudi et 2 heures vendredi, « le danger d’inondations urbaines est à son plus haut niveau, notamment à Eilat, Beer Sheva, et dans les villes du Néguev occidental comme Ashkelon, Nétivot, Rahat et Sdérot ».

Les pluies devraient s’étendre au nord du pays vendredi matin et provoquer des inondations généralisées dans les lits des rivières du Néguev, de l’Arava et de la région de la mer Morte.

De nombreuses routes seront fermées, dont les deux principales artères menant à Eilat, les routes 90 et 40.

Des inondations ont causé la fermeture de l’autoroute 40 qui mène à Eilat, le 13 avril 2017. (Capture d’écran : Dixième chaîne)

Les plus fortes pluies de vendredi sont attendues à Jérusalem et dans le centre de la Cisjordanie, avec des inondations prévues dans toute la région.

Vendredi vers midi, les rafales de 100 km/h de la veille seront de retour, mais seulement dans le sud, sous des latitudes allant de Beer Sheva à Eilat.

La tempête devrait s’atténuer vendredi soir, à partir de 18 heures environ, lorsque les vents atteindront une vitesse « normale » de 60 km/h et que les pluies diminueront dans tout le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...