Une hanoukkia devant un McDonald’s en Amazonie embrase les réseaux sociaux
Rechercher

Une hanoukkia devant un McDonald’s en Amazonie embrase les réseaux sociaux

Le candélabre - unique symbole de Hanoukka - placé dans la cour d'un fast-food appartenant à un Juif, a attiré l'attention des 2,2 millions habitants de Manaus

La hanoukkia de 2 mètres dans un restaurant McDonald de Manaus, au Brésil. (Crédit : Marcus Gilban/JTA)
La hanoukkia de 2 mètres dans un restaurant McDonald de Manaus, au Brésil. (Crédit : Marcus Gilban/JTA)

MANAUS, Brésil (JTA) — La ‘hanoukkiah arborée par une succursale de McDonald’s est devenue l’unique symbole de la Fête des Lumières dans les rues de la plus grande ville de l’Amazonie brésilienne.

Pour la première fois, un candélabre de plus de deux mètres de haut, en métal, situé dans la cour avant du fast-food appartenant à Juif est devenu un point de mire pour les passants d’une grande avenue de Manaus.

« Nous travaillons dur pour que le judaïsme reste présent, actif et inspirant ici en Amazonie », a déclaré Sergio Band, né à Rio, au Jewish Telegraphic Agency. « Nous sommes fiers d’être juifs en Amazonie. »

Malgré les décorations de Noël qui ornent toute la ville, c’est le symbole juif inédit qui a fait l’objet d’une grande attention, également sur les réseaux sociaux.

« Il est important pour la population locale de prendre en compte la communauté juive qui en fait partie, avec des coutumes et des fêtes différentes », a déclaré Benjamin Benchimol, président du Comité israélite de l’Amazonie, la fédération juive locale.

Un second allumage aura lieu dans un centre commercial local la semaine prochaine pour marquer le huitième jour de la fête juive.

« Nous cherchons toujours à nous intégrer dans la société. La communauté évangélique considère également la ‘hanoukkia comme un symbole », a dit M. Band, qui est aussi un organisateur de l’allumage du centre commercial.

Manaus est la septième plus grande ville du Brésil avec quelque 2,2 millions d’habitants. Construite au cœur de la jungle, elle était autrefois le centre du commerce mondial du caoutchouc et un centre culturel dynamique qui s’enorgueillissait d’un opéra rivalisant avec les meilleurs en Europe.

La présence juive à Manaus, qui compte une communauté de 800 personnes en majorité séfarades, remonte à plus de 200 ans et se compose d’immigrants du Maroc.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...