Une histoire d’amour dans un labo de recherche conduit à une nouvelle idée de start-up
Rechercher

Une histoire d’amour dans un labo de recherche conduit à une nouvelle idée de start-up

Lorsqu’Alex Domeshek a proposé un nouveau système de gestion de laboratoire pour sa femme et ses collègues, il a planté la graine d’une start-up

David Shamah édite notre section « Start-Up Israel ». Spécialiste depuis plus de dix ans en technologies et en informatique, il est un expert reconnu des start-up israéliennes, de la high-tech, des biotechnologies et des solutions environnementales.

(G à D) Les co-fondateurs de LabSuit Helen Rabinovitz, Alex Domeshek et Ira Blekhman
(G à D) Les co-fondateurs de LabSuit Helen Rabinovitz, Alex Domeshek et Ira Blekhman

Une start-up qui aide des chercheurs de laboratoire à gérer leur inventaire, équipement, ordre et fournitures est née d’un système développé par un mari pour aider sa femme avec son travail.

« La laboratoire stocke des milliers de matériels différents », a-t-il déclaré.

« Le service que nous offrons entraîne de grandes économies pour les laboratoires, comme une réduction très forte des déchets envoyés à la décharge. C’est un processus innovatif qui fournit un vrai gain pour toutes les parties : les laboratoires économisent de l’argent et sont gérés de manière organisée, les chercheurs gagnent du temps et une plus grande flexibilité dans leurs études, et nous apprécions de voir LabSuit croître et prospérer ».

L’histoire a commencé lorsqu’Helen Domashek a obtenu un emploi de gestion d’un laboratoire de chimie pour aider à payer son doctorat à la Faculté Schulich de Chimie du Technion. Mais l’emploi s’est rapidement révélé plus difficile qu’elle ne l’avait anticipé, et superviser la gestion des fournitures, ce qui inclut la commande, la gestion, le suivi et l’élimination des matériels du laboratoire, a pris beaucoup de son temps qu’elle n’avait plus pour mener ses recherches.

Son mari Alex est venu à la rescousse. Diplômé d’ingénierie de la Faculté d’Ingénieurie Industrielle et de Gestion, il a proposé un système innovateur de gestion des fournitures de laboratoire. Un mélange entre un réseau social et un plan d’inventaire, LabSuit fournit une méthode en ligne pour se souvenir de ce que le laboratoire a, de ce dont il a besoin et ce qu’il lui manque.

Si les chercheurs ont besoin de, disons, 100 tubes de test par semaine, le système qui est accessible à tous les chercheurs du laboratoire, fera la liste de nombre total en stock, et les utilisateurs de tubes tests indiquent quand ils en prennent dans l’inventaire. De cette manière, le gestionnaire du laboratoire parvient à savoir ce qui est en stock ou ce qu’il faut.

Ainsi, a déclaré Alex, LabSuit « gère efficacement les fournitures et les matériels du laboratoire, remplaçant les feuilles Excel, les post-it et les commentaires mécontents dans le couloir » pour savoir qui a utilisé une ressource sans penser à la remplacer.

Mais souvent, les laboratoires auront un surplus d’articles, parfois le même article fait défaut dans un autre laboratoire.

La dimension sociale du système permet aux laboratoires autorisés (seulement par des institutions légitimes et approuvées) de voir les niveaux d’inventaire des autres laboratoires dans la zone. De cette manière, ont dit le Domeshek, les laboratoire peuvent s’aider, se débarasser des stocks trop importants tout en fournissant à un autre laboratoire ce dont il a besoin.

Et s’il n’y a pas de matériel en trop dans la zone, LabSuit mettra un laboratoire en contact avec les fournisseurs dans la zone au prix le plus bas.

Le système est gratuit pour les laboratoires académiques, et il est déjà utilisé par des dizaines d’institutions en Israël, y compris, bien sûr le Technion et la plupart des autres universités israéliennes. A l’étranger, le système est utilisé dans l’Université d’Etat d’Utah, qui le teste dans un programme pilote.

LabSuit a été fondé à la fin de l’année 2013 par Helen et Alex ; leur amie commune Ira Blekhman, une étudiante en MBA de l’Université Ouverte, a rejoint le projet peu après.

« LabSuit est vraiment une communauté virtuelle super, a déclaré Blekhman, parce qu’il est construit pour permettre aux chercheurs individuels de l’utiliser selon des besoins immédiats et à long terme ».

« Aujourd’hui, plus de 1000 chercheurs utilisent notre système d’inventaire dans plus de 200 laboratoires à travers Israël, a déclaré Alex, et récemment, nous avons atteint le phase finale de la compétition nationale de BizTEC d’entrepreunariat. Notre rêve est de lancer LabSuit sur le marché à l’étranger, et de voir tous les laboratoires scientifiques utiliser nos services. Nous aimerions faire pour le marché du laboratoire ce qu’Airbnb a fait pour le marché de la location d’appartement ».

« Notre devise, la « Science comme un Service », vise à connecter les laboratoire et à servir non seulement comme plateforme pour partager des fournitures et des matériels mais aussi pour faire un bond dans la coopération et le partage de connaissance ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...