Une jeune étoile est née dans le milieu orthodoxe
Rechercher

Une jeune étoile est née dans le milieu orthodoxe

Etudiant en yeshiva, Meir Green a également longtemps aidé des jeunes en difficulté qui décidaient de quitter le monde religieu

Meir Green (Crédit : Facebook/Meir Green)
Meir Green (Crédit : Facebook/Meir Green)

« Depuis très jeune, je rêvais de musique. Mais en tant que jeune ultra-orthodoxe, je n’avais pas beaucoup l’occasion de l’exprimer, » a déclaré Meir Green, un jeune chanteur.

Après un voyage dans une douzaine de yeshivoth en Israël, en France en Suisse et au Canada, Meir Green a commencé à s’interroger sur sa volonté à rejoindre l’une d’entre elle.

Il a donc commencé par devenir un instructeur dans une institution pour jeunes gens ultra-orthodoxe qui avaient quitté le système d’éducation Haredi. A leur côté, il leur enseigne l’importance de Shabbat et de mettre les phylactères tous les matins.

C’est durant cette période que Meir Green sort sa première chanson “Ha’osher Haba” qui devient un tube notamment dans le milieu orthodoxe.

Selon Meir Green, cette chanson raconte l’expérience de ces jeunes gens qui fuient le foyer familiale pour découvrir, à leur dépend, que le bonheur à venir se trouve au prochain virage.

Meir Green apporte un éclairage sur la façon dont les jeunes, qui s’éloignent du monde orthodoxe, ressentent la pression de la communauté.

« La caractéristique commune des 300-400 jeunes rétifs avec qui j’ai travaillé est qu’ils viennent de familles qui mettent une grande pression sur eux, sans leur donner l’espace dont ils ont besoin ».

Durant cette période dans cette institution il écrit également “Nekuda Shel Or” et “Lev Shavur”. Cette dernière chanson est écrite après une altercation avec l’un des jeunes du centre.

C’est après cette altercation, qu’il a décidé de quitter ce centre.

Meir Green retourne alors à des études dans une yeshiva qui lui permet également de créer sa musique.

Récemment il a participé à l’émission “Ha’cochav Haba” où il a repris la chanson de Nadav Guedj « Golden Boy » dans une version plus religieuse.

Bien qu’il avait le soutien de sa nouvelle yeshiva, sa participation à cette émission était controversée dans le milieu Haredi. Il a ainsi décidé de quitter l’émission.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...