Une loi anti-BDS introduite dans la législation californienne
Rechercher

Une loi anti-BDS introduite dans la législation californienne

Elle interdira à la Californie de signer des contrats avec des entreprises « engagées dans des boycotts basés sur la race, la couleur, la religion, le genre ou la nationalité »

Illustration. Des panneaux appelant au boycott d'Israël lors d'une manifestation anti-Israël à San Francisco, en avril 2011. (Crédit : CC BY dignidadrebelde, Flickr)
Illustration. Des panneaux appelant au boycott d'Israël lors d'une manifestation anti-Israël à San Francisco, en avril 2011. (Crédit : CC BY dignidadrebelde, Flickr)

Un projet de loi visant à contrer l’efficacité du mouvement anti-Israël Boycott, Désinvestissement et Sanction (BDS) a été introduite dans la législation californienne.

S’il est adopté, le projet de loi interdira au gouvernement de l’état de Californie de signer des contrats avec des entreprises « engagées dans des boycotts basés sur la race, la couleur, la religion, le genre ou la nationalité ».

Le représentant républicain Travis Allen, de Huntington Beach à Orange County, a noté en introduisant le projet de loi que « la Californie s’oppose fermement aux discriminations. Un sujet d’inquiétude particulière dernièrement est le fait que des boycotts d’entités ou d’individus affiliés à des pays particulier peuvent trouver leur origine dans une discrimination ethnique, religieuse, raciale et/ou nationale ».

« Aucun groupe ne démontre mieux ce fait que le mouvement BDS, dont l’utilisation de propagande fausse, de diabolisation et de délégitimisation de l’Etat d’Israël est devenu un prétexte pour l’expression d’une intolérance antisémite », a déclaré Allen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...