Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Une maison endommagée par des missiles antichars du Hezbollah

Le groupe terroriste libanais a revendiqué les attaques sur les villes du nord en proie aux alertes ; un drone aurait déjoué les défenses près de Cabri

Un aperçu des dégâts occasionnés à une maison par un missile guidé antichar du Hezbollah, à Yiron, le 10 juin 2024 (Crédit : Services d'incendie et de secours)
Un aperçu des dégâts occasionnés à une maison par un missile guidé antichar du Hezbollah, à Yiron, le 10 juin 2024 (Crédit : Services d'incendie et de secours)

Les missiles guidés antichars lancés par le Hezbollah depuis le Liban sur la ville frontalière de Yiron, lundi, ont endommagé lundi une maison, ont annoncé les autorités, sur fond d’escarmouches transfrontalières ininterrompues entre Israël et l’organisation terroriste soutenue par l’Iran.

Les services d’incendie et de secours ont indiqué que les pompiers et membres de l’équipe de sécurité locale de la communauté avaient éteint un incendie dans une maison touchée par des missiles.

Le Hezbollah a revendiqué cette attaque, qui visait une position militaire dans les environs.

Lundi après-midi, les sirènes d’alerte ont retenti dans des communautés majoritairement évacuées situées à la frontière nord avec le Liban. Ainsi, les villes telles de Kfar Blum, Neot Mordechai, Misgav Am, Kfar Giladi, Tel Hai, Kiryat Shmona, Beit Hillel, Metula, Margaliot, Nahariya et Cabri ont connu des alertes missiles et drones.

Selon Tsahal, plusieurs drones supposément chargés d’explosifs ont été lancés depuis le Liban sur le secteur de Nahariya. Deux drones ont été abattus par les défenses aériennes au-dessus de la mer, près de Nahariya, a indiqué l’armée, et deux autres sont parvenus près du kibboutz Cabri, où ils ont occasionné des dégâts et déclenché un incendie.

L’armée israélienne a dit enquêter sur les circonstances ne lui ayant pas permis d’abattre ces drones, ajoutant que d’autres alertes aux drones en Galilée faisaient l’objet d’investigations.

Des images de Nahariya semblent montrer l’un de ces drones.

L’armée israélienne a précisé avoir lancé des missiles intercepteurs sur une « cible aérienne suspecte » entrée dans l’espace aérien israélien depuis le Liban.

« L’incident est terminé », a déclaré l’armée par voie de communiqué, ajoutant que les sirènes s’étaient déclenchées à Akko et Kiryat Bialik par crainte de chutes d’éclats d’obus.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre des missiles intercepteurs lancés dans la nuit de dimanche à lundi au-dessus d’Akko, alors que les sirènes retentissaient dans la ville côtière et la région de Krayot, près de Haïfa.

Tsahal a fait savoir qu’après enquête, il apparaissait qu’il s’agissait d’une « fausse alerte » et qu’il n’y avait en fait pas eu d’infiltration de drone ou d’un quelconque projectile dans l’espace aérien israélien.

Les sirènes se sont activées dans la crainte de la chute d’éclats d’obus suite à l’explosion des intercepteurs.

Le service de secours du Magen David Adom n’a fait état que d’un blessé, à savoir une femme légèrement blessée en se rendant dans un abri anti-aérien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.