Une membre du Congrès US qualifie l’AIPAC de « groupe haineux »
Rechercher

Une membre du Congrès US qualifie l’AIPAC de « groupe haineux »

La démocrate Betty McCollum du Minnesota accuse le lobby pro-Israël "d'instrumentaliser l'antisémitisme et la haine pour faire taire le débat"

Les élus démocrates Peter Visclosky (Indiana) et Betty McCollum (Minnesota) de la Chambre des représentants en sous-commission à Washington, le 2 avril 2019. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)
Les élus démocrates Peter Visclosky (Indiana) et Betty McCollum (Minnesota) de la Chambre des représentants en sous-commission à Washington, le 2 avril 2019. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

WASHINGTON (JTA) — Une députée du Minnesota a qualifié l’AIPAC de « groupe haineux » incitant à la violence contre elle après que le lobby pro-Israël l’a mentionnée dans une publicité agressive.

« L’AIPAC prétend être une organisation bipartite, mais son utilisation du discours de haine fait d’elle un groupe haineux », a déclaré mercredi la représentante américaine Betty McCollum, démocrate, dans une déclaration. « En instrumentalisant l’antisémitisme et la haine pour faire taire le débat, l’AIPAC se moque des démocrates et de nos valeurs fondamentales. »

L’American Israel Public Affairs Committee a refusé de commenter. Le lobby a présenté ses excuses la semaine dernière et retiré au moins deux publicités sur Facebook qui visaient les démocrates « radicaux » au Congrès, et a modifié une pétition en ligne qui disait que les critiques les plus sévères d’Israël au Congrès représentaient une menace « peut-être plus sinistre » que l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes.

« Ce n’est pas un appel à l’action, c’est de l’incitation », a déclaré McCollum. « Les représentants élus au Congrès sont « plus sinistres » que l’Etat islamique ? L’année dernière, j’ai rencontré des représentants de l’AIPAC du Minnesota dans mon bureau. Les forces ‘plus sinistres’ que l’Etat islamique s’asseyent-elles et rencontrent-elles les défenseurs de l’AIPAC ? »

Sur Twitter, McCollum a rejeté ce qu’elle a appelé la « non-excuse » de l’AIPAC. Dans sa déclaration d’excuses, l’AIPAC a déclaré que la publicité était mal formulée » et « incendiaire », mais a également déclaré qu’elle « faisait allusion à une réelle préoccupation de nombreux démocrates pro-israéliens concernant un groupe restreint mais croissant, au sein et en dehors du Congrès, qui œuvre délibérément à éroder le consensus bipartite ».

L’une des publicités a été illustrée par un montage photo représentant trois des détracteurs les plus sévères d’Israël au Congrès, dont McCollum, qui est le principal sponsor d’un projet de loi qui lierait l’aide d’Israël à son traitement des détenus mineurs palestiniens.

McCollum a publiquement réprimandé l’AIPAC en 2006 après qu’un leader laïc du groupe lui ait reproché de soutenir le financement des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...