Une ménorah de 135 kg volée dans une synagogue de Boston et retrouvée plus tard
Rechercher

Une ménorah de 135 kg volée dans une synagogue de Boston et retrouvée plus tard

Selon la police de Brookline, le candélabre pris au Temple Emeth pourrait avoir été volé par des ferrailleurs. Elle laisse toutefois ouverte la possibilité d'un crime de haine

Le rabbin Alan Turetz du Temple Emeth à Brookline, dans le  Massachusetts, s'exprime devant une grande ménorah volée à la synagogue le 28 novembre 2018 (Capture d'écran : Twitter)
Le rabbin Alan Turetz du Temple Emeth à Brookline, dans le Massachusetts, s'exprime devant une grande ménorah volée à la synagogue le 28 novembre 2018 (Capture d'écran : Twitter)

Une ménorah de plus de 135 kilos a été volée à l’entrée d’une synagogue de la banlieue de Boston avant d’être retrouvée quelques heures plus tard 1,5 kilomètre plus loin environ.

La ménorah de presque deux mètres était installée à l’entrée du Temple Emeth de Brookline, dans le Massachusetts, depuis 1948 et elle a été retirée de son socle dans la nuit de mardi.

C’est la police qui l’a retrouvée mercredi à six heures du matin dans une communauté proche, selon des informations.

La ménorah pèserait 135 kilos environ. Elle a été endommagée durant l’incident.

La police de Brookline a fait savoir au Boston Herald qu’elle a pu être prise pour cible par des voleurs de ferraille mais qu’elle n’excluait pas la possibilité d’un crime de haine.

Le rabbin Alan Turetz a déclaré au journal que cette ménorah géante représentait la lumière du peuple juif.

« Elle est emblématique du temple. La ménorah est biblique, emblématique du peuple juif… Ce temple représente les priorités les plus élevées de la tradition juive – la pratique, la croyance et le désir de faire se propager la lumière à toutes les bonnes âmes. C’est ce dont nous avons si désespérément besoin en 2018 », a-t-il continué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...