Une Palestinienne tuée alors qu’elle tentait de mener une attaque au couteau
Rechercher

Une Palestinienne tuée alors qu’elle tentait de mener une attaque au couteau

La terroriste a été éliminée par les troupes à un poste de contrôle dans le nord de Jérusalem quand elle a sorti un couteau et ignoré et les coups de semonce

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une Palestinienne aurait été la cible de tirs et apparemment tuée par des agents de la police des frontières après avoir tenté de poignarder les officiers à un poste de contrôle dans le nord de Jérusalem tôt lundi après-midi, a indiqué la police.

Un porte-parole de la police a précisé que les troupes, qui étaient au poste de contrôle de Ras Bidu, ont ouvert le feu après que la femme ait sorti un couteau et se soit avancé vers un garde-frontière.

Il n’y a eu aucun blessé parmi les forces de sécurité, a ajouté la police dans un communiqué.

La femme a été déclarée morte par les ambulanciers qui sont arrivés les lieux. Elle ne possédait aucun document d’identification sur elle, a précisé la police.

La police a déclaré qu’ils avaient initialement tiré en l’air mais après que la femme ait refusé de s’arrêter, ils ont tiré sur elle.

« J’ai tout de suite compris que c’était une attaque terroriste. La vigilance des soldats à côté de moi a sans aucun doute sauvé la vie d’un soldat qui était à côté de moi », a expliqué un commandant de la police des frontières présent sur les lieux dans un communiqué.

Le point de contrôle de Ras Bidu se trouve le long de la barrière de sécurité entre les villages cisjordaniens de Bidu et Beit Iksa.

La tentative d’attaque est survenue en pleine baisse du nombre d’incidents sécuritaires après des mois d’attaques au couteau, à la voiture bélier, et des fusillades quasi-quotidiennes qui ont coûté la vie à 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers.

Quelque 200 Palestiniens ont également été tués au cours de la même période, la majorité d’entre eux en menant des attaques contre des civils ou des soldats israéliens, et le reste lors d’affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Samedi dernier, un homme armé a ouvert le feu sur un autobus israélien en Cisjordanie. Aucun blessé n’a été signalé dans l’incident, qui a eu lieu près de l’implantation de Tekoa, dans le sud-est de Jérusalem, mais le bus a été endommagé. Selon des témoins, le tireur a ouvert le feu depuis l’intérieur d’un véhicule qui passait.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...