Une pétition pour que la rue où vivait Sarah Halimi porte son nom
Rechercher

Une pétition pour que la rue où vivait Sarah Halimi porte son nom

Dimanche 25 avril, à 14h, une manifestation venant répondre à la récente décision de justice est également prévue sur le parvis des Droits de l’homme, place du Trocadéro, à Paris

Suite à la décision de la Cour de cassation la semaine dernière de déclarer irresponsable pénalement le meurtrier de Sarah Halimi, la LICRA a lancé une pétition appelant Anne Hidalgo à œuvrer afin que la rue de Paris où habitait la sexagénaire assassinée parce que Juive porte son nom.

« Si la justice s’impose à tous sans exception, elle ne saurait retenir notre douleur, une douleur qui flétrit l’âme et nous submerge de colère », a écrit Mario Stasi, président de la LICRA. « Cette colère vient du silence qui résulte de cette décision. Aucun prétoire ne résonnera des plaidoiries des avocats des parties civiles pour dire combien Sarah Halimi manquera à sa famille et à ses proches. Personne ne viendra expliquer la mécanique antisémite qui a tenu la main de son bourreau islamiste. Personne ne viendra réclamer justice. ‘Un soir sans fin s’est imposé’ (Paul Eluard) et désormais nous devons continuer le combat contre la haine des Juifs, cette bouffée délirante aiguë multiséculaire qui a connu de nombreux variants mais qui produit toujours, les mêmes effets. Rien, désormais, ne serait pire que l’oubli succède à une justice impossible. »

« En votre nom, j’ai demandé à madame Anne Hidalgo, maire de Paris, que la rue où Sarah Halimi a été assassinée parce que Juive porte désormais son nom, afin que nul n’ignore le martyre de cette victime de l’antisémitisme et qu’à jamais, résonne son histoire dans l’esprit des passants et des habitants. Je prendrai d’autres initiatives, dans les prochains jours, avec nos partenaires publics, pour que nous soyons tous à la hauteur des enjeux et de la mémoire de Sarah Halimi. »

Lundi soir, la pétition avait réuni près de 11 500 signatures.

Dimanche 25 avril, à 14h, une manifestation venant répondre à la récente décision de justice est également prévue sur le parvis des Droits de l’homme, place du Trocadéro, à Paris.

« Nous ne pouvons accepter ce jugement !!! La France laisse encore une fois tomber ses Juifs ! », ont écrit les organisateurs, le collectif « Agissons pour Sarah Halimi ». De nombreuses organisations – et notamment le CRIF, le Consistoire et le FSJU – ont appelé à y participer.

Au même moment, dimanche à 15h, une manifestation aura aussi lieu devant l’ambassade de France à Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...