Une plaque en hommage à Claude Lanzmann inaugurée à Paris
Rechercher

Une plaque en hommage à Claude Lanzmann inaugurée à Paris

Le réalisateur avait passé près de la moitié de sa vie dans le 14e arrondissement de la capitale

Claude Lanzmann, le 14 février 2013. (Crédit : AFP / GERARD JULIEN)
Claude Lanzmann, le 14 février 2013. (Crédit : AFP / GERARD JULIEN)

« Ici a vécu et travaillé de 1973 à 2018 Claude Lanzmann, résistant, cinéaste, écrivain, philosophe. Il y a dirigé la revue Les Temps modernes, écrit Le Lièvre de Patagonie et élaboré son film-monument Shoah », lit-on sur la plaque placée dans le 14e arrondissement de la capitale française.

Mort le 5 juillet à l’âge de 92 ans, Lanzmann a traversé le XXe siècle avec la volonté irréductible de témoigner. Son oeuvre-phare est « Shoah », le grand documentaire sur l’extermination des Juifs d’Europe par les nazis.

Un film entré dans l’histoire du cinéma par sa durée (9H30), sa forme (pas d’images d’archives) et son propos : raconter « l’indicible ».

Né à Bois-Colombes, Lanzmann fut également journaliste, directeur de la revue Les Temps Modernes et écrivain. Ami de Jean-Paul Sartre, compagnon de Simone de Beauvoir, il était un défenseur infatigable de la cause d’Israël. Il avait témoigné son attachement à l’État hébreu dans des films comme « Pourquoi Israël » et « Tsahal ».

Il fut de tous les grands combats de l’après-guerre, notamment en faveur des indépendances des pays colonisés.

« Il y a 94 ans, jour pour jour, naissait Claude Lanzmann. Son oeuvre, de Shoah au Dernier des injustes, demeure, éternelle. Paris lui rend désormais hommage, ici, dans cette rue du 14e où il a vécu et travaillé près de la moitié de sa vie », a déclaré la maire parisienne, Anne Hidalgo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...